2 sœurs : l’horreur psychologique avec une touche de fantastique

mercredi 23 mars 2016 à 16:39

2 soeurs

Personne ne fait un twist comme les Coréens. 2 sœurs (2003) n’est pas l’un de ces thrillers où l’on pourrait s’en vouloir de ne pas l’avoir vu venir dans le sens où le film remonte tout de même au début des années 2000 – époque où la formule était moins établie.

Surtout, il ne repose pas sur son possible twist, qui n’est pas forcément le plus surprenant qui soit. En vérité, il est aisé à deviner, mais il ne fournit pas les réponses et le  connaitre participe à faire monter la pression comme jamais.

Quelque chose de louche se trame dans la famille de Su-Mi (Im Su-jeong) et Su-Yeon (Moon Geun-young), surtout du côté de leur belle-mère, Eun-Joo (Yeom Jeong-a). Les relations entre cette dernière et les deux adolescentes ne font que se dégrader jusqu’à devenir quotidien.

— Spoilers Inside –

Mélange entre l’épouvante et le drama psychologique, l’histoire de 2 Sœurs est racontée du point de vue de Su-mi qui souffre de graves problèmes mentaux. Il faut attendre le dernier quart du film pour en connaitre l’origine, soit le suicide de sa mère et la mort de sa sœur. Pour gérer la culpabilité qu’elle ressent dû à cette tragédie qui a créé une scission avec la réalité dans son esprit, Su-mi s’est crée un double en la personne de Eun-joo, sa belle-mère qui existe vraiment, je précise. Sa version est alors une marâtre qui terrifie Su-Yeon (qui est morte, pour rappel).

Il devient évident durant le visionnage que les deux femmes ne font qu’une en grande partie à travers le comportement désemparé du père. 2 Sœurs va cependant au-delà de son twist à l’aide d’éléments plus fantastiques qui sèment le doute, participe à développer une tension à couper au couteau et à emporter dans les troubles intenses de Su-Mi.

Alors que l’on sait au fond comment interpréter Su-Mi dès lors que l’on a compris qu’elle est également sa belle-mère, la touche fantastique déstabilise et crée un certain conflit émotionnel. On pourrait presque y voir une volonté du réalisateur Kim Jee-woon d’avoir choisi cet angle pour que l’on ressente encore plus fortement ce que traverse son personnage phare.

2 Sœurs se présentent alors comme une sorte de puzzle que l’on ne peut que reconstruire en saisissant les démons de Su-mi. Il faut attendre la fin pour avoir toutes les clés en main. Après cela, il y a un travail de remise en ordre pour savoir exactement où placer la belle-mère, la chute psychologique de Su-mi et le fantôme qui hante les lieux. Même après tout cela, certains éléments du film sont laissés à un certain degré à libre interprétation quant à la nature même de certaines confrontations entre le fantôme et Eun-joo.

— Fin Spoilers —

2 Sœurs auraient pu être juste une énième histoire horrifique de fantômes, mais la complexité de son scénario et son approche psychologique – l’élément qui hante vraiment dans cette histoire – en font une œuvre qui gagne à être découverte, puis revisitée.

2 sœurs est diffusée sur France 4 ce mercredi 23 mars 2016 à 22h40.