Les dernières critiques

Page Accueil
Critique

Les films de la semaine #2

Par - Samedi 19 juillet 2008 à 15:26
Vous êtes ici : Critictoo » Critiques »

Les films de la semaine #2

The Happening C+

Un jour, sur la côté Est US, des gens arrêtent de bouger, puis se mettent à se suicider sans raison.

Ce n’est pas le premier que j’ai vu, mais je n’ai pas grand-chose à en dire, du coup, je commence par lui. Alors, un bon démarrage, de bonnes idées à la base du scénario, mais pas de développement et ça c’est vraiment dommage. Ajoutons que la fin déçoit. Ça se laisse regarder, mais sans plus.

Les films de la semaine #2

The Mutant Chronicles D

L’histoire est un peu bordélique, mais en gros, diverses corporations dirigent le monde (un classique de nos jours). Tout le monde se fait la guerre aux frontières. Trop d’explosions feront s’effondrer une dalle installée il y a des siècles pour sceller une machine extraterrestre qui transforme les gens en zombies. Un culte détient la clé qui va sauver le monde, mais il leur faut des chevaliers.

Ça commençait très mal. Histoire abusivement bidons, réalisation toute pourrie, mais, heureusement, le casting n’est pas mauvais. C’est réalisé façon Captain Sky (j’aurais pu dire 300, mais la qualité est largement plus proche de Sky). En gros, ça a dû être filmé à 80% devant un fond vert, c’est la mode. Plein de décors numériques pas tous de qualité. Bref, ce n’est pas génial. Mais bon, avançons. Une fois passer la nullité de départ, le film devient plaisant à défaut d’être véritablement bon. Le temps passe assez vite et puis on s’habitue aux décors, on ne fait plus trop attention. Certaines scènes d’actions sont pas mal, d’autres complètement ratées. Au casting, on a Ron Perlman, Thomas Jane et Devon Aoki. John Malkovitch fait une apparition au début.

Le plus gros problème du film est que le réal veut trop se la péter, et quand on ne maitrise pas l’outil de travail, ça donne un résultat bof bof.

Les films de la semaine #2

Grosse Pointe Blank B+

En 1997, John Cusack jouait déjà le tueur, il y avait aussi Dan Aykroyd et sa sœur Joan, mais ce n’était pas une préquelle de War Inc. En fait, il y avait aussi Ann et Bill Cusack dans celui-là, mais aussi : Minnie Driver, Alan Arkin, Hank Azaria et Jeremy Piven.

John est Martin Blank tueur professionnel en pleine crise qui retourne à Grosse Pointe à l’occasion de la réunion d’ancien élève pour retrouver Debbie son amour de jeunesse, mais également pour exécuter un contrat. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’il y a du monde sur place pour le liquider.

Film sans grande prétention qui doit beaucoup à son excellent casting. C’est une comédie, donc ça ne se prend pas au sérieux, ce qui permet quelques excentricités. Le couple vedette a l’avantage d’être loin des clichés « romantiques » d’Hollywood, du coup, on évite toutes les niaiseries du genre. Bref, beaucoup de bonnes choses.

Le film a maintenant plus de 10 ans, et ça fait drôle, c’est comme regarder un film de 80′s. Le cinéma a énormément changé durant la dernière décennie que regarder ce type de petit film bourré d’acteurs que l’on voit encore beaucoup de nos jours, et bien ça rend nostalgique.

Bref, en français ça s’appelle Tueurs à Gage, pour ceux que ça intéresse, on le trouve en DVD d’occasion à pas cher.

Sinon, avant que j’oublie, il y a un épisode de Stargate qui s’en est énormément inspiré, je ne sais plus le titre, mais ça ne doit pas être difficile à trouver, Cameron Mitchell ne va qu’une seule fois à sa réunion d’ancien élèves.

À propos de l'auteur, Fabien.

avatar
Tous les articles Consultez tous ses articles | e-mail Lui écrire.

Vos commentaires sur cet article

Suivre les commentaires par RSS
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, laissez le votre. Les partenaires

Laissez un commentaire

Merci de laisser un message. N'oubliez pas de rester courtois en toute circonstance et d'écrire en français pour que tout le monde puisse comprendre. Penser à signaler les éventuels spoilers au sujet des épisodes à venir.

Les partenaires Pour rappel, les commentaires sont modérés. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des Conditions Générales d'Utilisation. Enfin, si vous désirez que votre avatar apparaisse, inscrivez-vous sur Gravatar.com. Les liens sont en follow.