Les dernières critiques

Classic Hitchcock : Psycho (Psychose – 1960)

Par - Vendredi 29 juin 2012 à 10:08
Vous êtes ici : Critictoo » Critiques » Back to... »

Classic Hitchcock : Psycho (Psychose   1960)

Il n’est jamais trop tard pour visionner les films que l’on aurait déjà dû voir. Pour cette raison, Critictoo Cinema se penche sur ces longs-métrages qu’on appelle classiques et qui ont marqué le septième art et particulièrement ceux d’Alfred Hitchcock.

Le film : Psycho (1960)

L’histoire : Marion Crane vient de voler 40000$ à son employeur pour aider son petit-ami endetté. Alors qu’elle se trouve sur la route pour le rejoindre, elle s’arrête dans le motel de Norman Bates pour passer la nuit et on ne la reverra plus après ça. Ses proches partent alors à sa recherche, assistés par un détective privé désirant récupérer l’argent.

Les raisons du visionnage : Et si on passait au crible la filmographie d’Alfred Hitchcock.

Classic Hitchcock : Psycho (Psychose   1960)

Verdict : Psycho est le premier film d’Alfred Hitchcock que j’ai vu. Il était et reste l’un de ses plus célèbres. À l’époque, je l’avais trouvé plutôt banal, même si son twist n’était pas mauvais. En le revoyant tant d’années après, je me rends compte une fois de plus qu’il y a certaines œuvres qui méritent d’être découverte quand on connait juste un peu mieux son sujet pour réellement l’apprécier.

C’est tout particulièrement le cas quand il s’agit de prendre la mesure du talent de réalisateur d’Hitchcock. La scène du meurtre sous la douche reste bien entendu le point culminant du long métrage, principalement à cause de sa réalisation, mais de manière générale, Psycho offre régulièrement des scènes au cadrage ingénieux et au montage efficace. Il serait dommage de passer à côté de tout ça pour ne célébrer qu’une scène, aussi mythique qu’elle puisse être.

Globalement, je trouve que Psycho est d’ailleurs encore très moderne d’un point de vue technique, si on excepte ces scènes en voiture avec les dialogues en voix off durant la fuite de Marion au début. Le procédé est relativement mauvais à mon goût, même s’il permet de régler quelques problèmes de trous scénaristiques.

Quoi qu’il en soit, le film ne pouvait pas vraiment fonctionner uniquement sur la réalisation, il fallait les acteurs pour délivrer l’élément principal de l’intrigue et Anthony Perkins est tout simplement brillant. Il est un peu maladroit au moment de son introduction, mais il devient vite la définition même du creepy guy. Plus l’histoire avance et plus il en prend possession. De son côté, Janet Leigh mérite d’être saluée pour sa prestation devenue iconographique, mais je trouve que Vera Miles apporte plus d’émotion au film. Cela vient probablement du fait que le personnage de Marion n’est finalement là que pour être tué afin de créer la conjoncture particulière qui mènera Bates à sa perte. Sa sœur prend le relai en ajoutant de la détresse émotionnelle qui justifie la direction prise par l’histoire. À côté, John Gavin doit attendre son face à face avec Bates pour sortir de sa coquille, si je puis dire, ce qui n’est pas le cas du détective Arbogast (joué par Martin Balsam) qui s’impose instantanément avec charisme – j’aurais aimé qu’il ait plus de scènes.

Dernier point important, la musique de Bernard Herrmann est juste excellente. Du thème musical de l’intro qui permet d’être immédiatement accroché aux effets qui amplifient le suspense et l’impact des scènes clés, il n’y a pas un seul faux pas. Avec le temps, la qualité de cette composition ne faiblit pas, ce qui aide clairement le film à maintenir son aura.

Psycho n’a en tout cas rien de banal à plus d’un niveau, même si son histoire a – comme tant d’autres – été un peu trop recyclée depuis, ce qui diminue sa force aujourd’hui. Malgré ça, le film reste incroyablement solide d’un point de vue technique et Perkins parvient encore à faire frissonner.

Alfred-o-vision

Classic Hitchcock : Psycho (Psychose   1960)

À propos de l'auteur, Fabien.

avatar
Tous les articles Consultez tous ses articles | e-mail Lui écrire.

Vos commentaires sur cet article

Suivre les commentaires par RSS

    Les liens vers cet article

    Laissez un commentaire

    Merci de laisser un message. N'oubliez pas de rester courtois en toute circonstance et d'écrire en français pour que tout le monde puisse comprendre. Penser à signaler les éventuels spoilers au sujet des épisodes à venir.

    Les partenaires Pour rappel, les commentaires sont modérés. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des Conditions Générales d'Utilisation. Enfin, si vous désirez que votre avatar apparaisse, inscrivez-vous sur Gravatar.com. Les liens sont en follow.