Les dernières critiques

Christopher Nolan’s The Dark Knight Rises (2012)

Par - Jeudi 26 juillet 2012 à 15:47
Vous êtes ici : Critictoo » Critiques » Back to... »

Christopher Nolan’s The Dark Knight Rises (2012)

Nous voilà arrivés au dernier volet de la trilogie Batman signée par Christopher Nolan. The Dark Knight Rises est le plus gros film de la franchise, mais comme c’est malheureusement trop souvent le cas dans ce genre de situation, il se repose bien trop lourdement sur ce qui a été accompli et installé dans les précédents opus pour pouvoir les dépasser. Cela ne l’empêche pas de terminer en apothéose.

L’histoire reprend 8 ans après la mort d’Harvey Dent et, comme la conclusion de The Dark Knight nous l’explicitait, il était temps pour Batman de ne plus être le héros et de devenir le vilain pour pouvoir laisser les habitants de Gotham reprendre leur vie en mains. Le justicier a donc disparu de la circulation, tout comme Bruce Wayne qui se morfond dans son manoir suite à la mort de Rachel. En attendant, Gordon a fait le ménage et la ville n’a jamais été aussi sûre. Le souci est que c’est un château de cartes et qu’un nouveau méchant du nom de Bane va le faire s’écrouler.

Christopher Nolan’s The Dark Knight Rises (2012)

Bane est là pour reprendre le travail laissé en suspens par la mort de Ra’s al Ghul. L’idée de base est donc inchangée depuis Batman Begins, Gotham doit être détruite pour être nettoyée. Si le Joker prônait l’anarchie comme instrument de la libération (il était fêlé, ne l’oublions pas), The League of Shadows est bien plus pessimiste et pense qu’il est préférable de tuer tout le monde au lieu d’encourager les habitants de Gotham à tranquillement creuser leur propre tombe (ou non, anarchie, quand tu nous tiens). Les deux ont le mérite d’être terriblement portés sur la théâtralisation, ça donne du bon spectacle.

Nolan ne recycle cependant pas totalement ses thématiques, car l’ennemi n’est ici qu’un moyen de pousser le Batman jusqu’au bout de son chemin. Cela commence par une minutieuse destruction de Bruce Wayne qui renaitra pour accepter qu’il n’est désormais plus que Batman. Sous cette forme, il peut reconquérir ce qu’il avait perdu pour pouvoir tourner la page et devenir l’homme qu’Alfred a toujours voulu qu’il devienne. Concrètement, The Dark Knight Rises est la conclusion du voyage initiatique le plus couteux de l’histoire – les prochaines réunions du conseil municipal de Gotham pour l’établissement du budget de reconstruction seront simplement interminables.

Christopher Nolan’s The Dark Knight Rises (2012)

Christopher Nolan’s The Dark Knight Rises (2012)

Au milieu de tout ça, le film nous offre également d’autres histoires. Celle de Gordon qui prit la suite du Dark Knight durant 8 ans, ce qui lui couta presque tout ce qu’il avait – à son tour. Ses sacrifices finissaient par le ronger de l’intérieur, mais il trouvera ici le terrain parfait pour retrouver son honneur et son intégrité. Ensuite, il y a celle de John Blake, un flic idéaliste qui montera les échelons pour comprendre à son tour quel est le prix que ses idoles ont payé et qu’il doit lui aussi s’apprêter à accepter.

Enfin, il y a Selina Kyle – pas Catwoman, puisqu’elle n’est pas Catwoman. Elle est avant tout là pour expliciter la lente chute de Gotham et sa renaissance. Elle tente de fuir, mais cela lui est refusé et elle doit alors s’adapter pour finalement prendre ses responsabilités. Classique Nolan, le personnage ne dépassera pas vraiment l’état de concept, mais Anne Hathaway est impeccable et parvient s’imposer dans cet univers surpeuplé par des figures fortes.

Christopher Nolan’s The Dark Knight Rises (2012)

Voilà donc globalement pour le fond. Pour la forme, The Dark Knight avait posé un standard et Rises passe à la vitesse supérieure pour se mettre à l’échelle de cette conclusion épique. Cela dit, jamais l’aspect technique ne prend les dessus sur l’histoire qui est racontée. Au contraire, Nolan est au service de son héros et lui offre juste l’espace nécessaire pour qu’il puisse pleinement s’exprimer et ne jamais être freiné. C’est tout de même très beau à regarder, on ne peut pas le nier.

The Dark Knight Rises est la conclusion que méritait cette trilogie. Peut-être que le film aurait pu être moins bavard à l’occasion, car il n’était pas forcément utile de plonger à ce point dans les origines et motivations de chaque personnage, mais, tout étant plus ou moins écrit comme une métaphore à projeter sur le héros, rien n’est vraiment à jeter. En tout cas, Christopher Nolan a tellement creusé sa réflexion sur ce qui définit un héros et sur ce qu’un individu doit être prêt à faire pour en devenir un, il est probable qu’il changera drastiquement de thématiques à l’avenir. Au moins, il nous laisse avec de quoi réfléchir, de nos jours le sujet mérite de ne pas être traité à la légère, et il ne l’a pas été.

En tout cas, moi, je remercie mon cinéma local pour avoir enfin offert de la V.O.

Christopher Nolan’s The Dark Knight Rises (2012)

Réalisateur : Christopher Nolan ; Scénaristes : Jonathan Nolan, Christopher Nolan.
Casting : Christian Bale, Gary Oldman, Tom Hardy, Joseph Gordon-Levitt, Anne Hathaway, Marion Cotillard, Morgan Freeman, Michael Caine, Matthew Modine, Alon Aboutboul, Ben Mendelsohn, Burn Gorman, Daniel Sunjata, Aidan Gillen, Nestor Carbonell, Brett Cullen, Reggie Lee, Juno Temple, Thomas Lennon, Will Estes, Josh Stewart.

À propos de l'auteur, Fabien.

avatar
Tous les articles Consultez tous ses articles | e-mail Lui écrire.

Les 9 commentaires sur cet article

Suivre les commentaires par RSS
  • avatarClément
    26/7/2012 @ 23:55

    Excellente critique, d’accord avec toi sur toute la ligne! Tous les acteurs même second rôles sont excellent, l’histoire est décrite avec brio, même si parfois un peu longue, et cette fin!!! J’avais réellement envie de pleurer pendant les 5 dernières minutes.
    Un petit mot sur Michael Caine réellement excellent dans toutes ses scènes

  • avatarFabien
    27/7/2012 @ 00:42administrateur de Critictoo Admin. de Critictoo

    Je pense que tout le monde a versé une petite larme sur la fin, difficile de résister à Michael Caine.

  • avatarnkta1
    27/7/2012 @ 09:50

    Pour ma par je suis en désaccord avec la critique. Je ne sais pas ce qui c’est passé pendant l’écriture du scénario, mais je ne retrouve pas le Nolan que je connais. Tout d’abord je crois que Nolan à oublié une règle dans le monde des super héros  » Ce n’est pas un bon héros qui donne une bonne histoire mais un bon méchant » cette règle est fondamentale car c’est le méchant qui provoque, qui donne le tempo au héros et à l’histoire, l’exemple est donnée avec brio dans « The Dark knight ». Ici on a droit à un méchant qui est certes fascinant mais malheureusement Nolan ne lui donne pas les armes pour qu’il s’exprime. Ensuite s’ajoute le combat final qui aurai du être le point culminant de la trilogie, mais là encore c’est plus que raté, on a droit a une vulgaire bagarre de rue, mal filmé en plus, à des retournement de situation très mal amener et a un dénouement plus que ridicule, le plus pathétique étant le balayage du pauvre bane d’un revers de la main il ne méritait pas ça.

    Et franchement la musique j’adore Hans zimmer mais là il nous pond la même musique en boucle pendant tout le film.

    Donc voilà, je ne sais pas si c’est inception qui a perturber l’écriture de « The Dark Knight Rise » mais Nolan nous a pondu un épisode de batman très peu inspiré et sans réel message. Même si le début du film est bon la suite n’est que le naufrage de Batman. C’est la première fois que je suis déçu par Nolan et il a fallut que ça tombe sur le dernier épisode d’une trilogie dont je suis fan. Dommage.

  • avatarClem
    27/7/2012 @ 15:07

    Gros pincement au coeur de voir finir cette formidable trilogie. Nolan est parvenu à insuffler de la complexité, de la noirceur, de la profondeur à ce qui, sur le papier, n’aurait pu être qu’un reboot comme un autre. Malgré les centaines de millions de dollars, malgré les prouesses techniques de plus en plus folles au fil des trois volets, cette trilogie n’est pas un blockbuster commercial comme le sont trop souvent les films de « super héros ».

    Les trois films sont les trois étapes du parcours initiatique d’un homme qui apprend à affronter la peur, le chaos puis la douleur ; un homme qui apprend à se relever, à se débarrasser de tout ce qui le hante pour au final clairement renaître. Parce que les scenarii sont ici toujours au service de ce cheminement, au service du héros, cette trilogie prouve à mon sens qu’on peut allier ambition artistique et grand spectacle.

    Bref, ce fut une aventure marquante du cinéma des dix dernières années et je remercie Nolan, Bale et compagnie pour ce qu’ils ont accompli.

    ***ATTENTION SPOILERS***
    Concernant ce dernier épisode, je l’ai trouvé culotté car surprenant, très différent du précédent qui était lui-même très différent du premier opus (tiens juste un exemple parmi tant d’autres : quelle audace de laisser Wayne hors de l’action, enfermé dans le puits, pendant presque un tiers du film). Certes, il y a peut-être parfois quelques maladresses (je pense particulièrement au twist qui m’a paru un peu artificiel, pas forcément nécessaire disons, mais qui surtout pâtit d’un choix de mise en scène et d’interprétation qui à mon avis détruit tout l’effet recherché), mais sur 2h45 pas grand chose à jeter et l’ensemble n’en pâtit pas.
    Bane est un méchant formidable (l’accent de Sean Connery avec la respiration de Darth Vader !), l’ultime opposant permettant au Batman de se surpasser et de parvenir au bout de son parcours personnel.

    ***

    Je garderai donc un superbe souvenir de cette version de l’homme chauve-souris, avec la création d’un univers thématique extrêmement riche et l’exploration réussie d’un personnage complexe et fouillé.
    Même si les trois volets forment un tout, j’avoue toutefois une légère préférence pour The Dark Knight, suivi de très près par The Dark Knight Rises (Batman Begins me semble le moins « bon »).

  • avatarClem
    27/7/2012 @ 16:04

    @nkta1 : « Tout d’abord je crois que Nolan à oublié une règle dans le monde des super héros ” Ce n’est pas un bon héros qui donne une bonne histoire mais un bon méchant” cette règle est fondamentale car c’est le méchant qui provoque, qui donne le tempo au héros et à l’histoire, l’exemple est donnée avec brio dans “The Dark knight”. Ici on a droit à un méchant qui est certes fascinant mais malheureusement Nolan ne lui donne pas les armes pour qu’il s’exprime. »
    Je ne suis pas d’accord avec ça dans le sens où justement dans ces trois volets Nolan a créé des méchants qui n’ont d’intérêt que par ce qu’ils nous disent sur le héros, ils sont à ce titre plus des symboles ou des allégories que des êtres caractérisés. La force du personnage de Bane, et son intérêt, est à mon avis avant tout dans ses ressemblances et ses différences avec Wayne/Batman, avec notamment la thématique de la douleur physique et de l’instinct de survie. Dans la mesure où j’ai trouvé que c’est à travers l’affrontement avec Bane que Batman/Wayne parvient à trouver les réponses à ses questions (dans une sorte de chemin de croix), je trouve que le méchant est réussi puisqu’il est au service du développement du héros.

    En revanche, sur le sort final réservé à Bane je partage la déception, je pense notamment qu’il n’était pas nécessaire de chercher à fournir de réelle justification à ses actions (dont on comprend qu’elle sont en grand partie dues à un attachement personnel), car comme je le disais Bane est un concept, il n’y a pas besoin de l’humaniser (et puis sa disparition en tant que telle est des plus plates).

  • avatarlaure
    28/7/2012 @ 01:21

    amazing!En VO et IMAX un vrai bonheur!

  • avataryobi
    29/7/2012 @ 12:27

    Bonjour à tous !!!

    Pour ma part cet ultime épisode de batman version Nolan est une grande déception !!!!

    !!!!!!!! SPOILER ATTENTION !!!!!!!!!
    Le scénario est cousu d’avance …… on le savait dès que batman se fait défoncer par bane, qu’il allait revenir, de plus c’est à ce moment là qu’on apprend soit disant que bane est le fils de Ra’s al ghul, or on sait très bien que c’est une fille … donc la seule possibilité c’est donc Marion Cotillard (d’ailleurs sa mort est ridicule) …. Ensuite Bane … la seule fois où il ma fait triper c’est au début du film avec la fameuse scène de l’avion. Sinon il n’inspire aucune crainte à force de déblatérer, comme la scène après la démolition du stade … « peuple de Gotham reprenez le pouvoir » mouais …. d’ailleurs il est où ce peuple de Gotham dans la suite ??? les seules que l’ont voit après, c’est les prisonniers …. Parlons maintenant du personnage de Joseph Gordon-Levitt, dès le moment où on a su qu’il était orphelin et qu’il connaissait le secret de Bruce Wayne, le twist le concernant à la fin à fait pschitt … ce qui m’amène à la fin … que je trouve mais vraiment niaise, avec le baisé entre batman et catwoman (seul personnage que j’ai vraiment apprécié), la scène à florence …… pour moi le film aurait du se terminer sur la scène d’alfred au cimetière ….

    Maintenant je vais aborder le côté technique. Pour ce budget, j’en attendais nettement mieux !!! C’est quoi ce combat entre bane et batman dans l’antre de bane …. on voit trop que ce sont des faux coups …. (Tom Hardy était nettement plus spectaculaire dans Warrior). Ensuite la scène de l’émeute …. mon dieu je n’ai jamais vu une scène aussi nulle …. Elle commence par des coups de feu de la part des prisonniers … c’est quoi ces petites étincelles sur le bitumes pour simuler un impact de balle, ridicule … ensuite le plan qui montre la confrontation entre les flics et les prisonniers. En voyant cette scène, on voit très bien que c’est du faux .. les figurants auraient du être nettement plus convaincants, j’avais l’impression qu’ils s’embrassaient… Passons sur la musique qui était beaucoup trop envahissante …..

    Batman était le film que j’attendais le plus dans cette année, pour l’instant c’est ma plus grosse déception. Peut être que j’en attendait de trop.

    Scénario bateau
    Méchant qui n’a rien d’intéressant
    Fin ridicule
    Technique nettement en dessous de Inception

    Moi j’ai perdu 2H45 pour rien ……..

  • avatarstephane dimitri
    28/11/2012 @ 11:35

    Passée la scène d’avion du début, rien à sauver de ce film.

    Christopher Nolan est sans doute l’un des cinéastes les plus surestimés du moment.

    Son dernier bon film était « The Prestige ».
    Et ça commence à dater….

  • avatarVitany
    13/8/2013 @ 11:49

    Nolan a merveilleusement conclu sa trilogie en nous servant un Batman qui s’en ramasse plein la figure tout du long, qui est gravement blessé et se retrouve obligé de se surpasser pour arriver à protéger ce qui compte pour lui…

    Les points forts du films :
    - Batman est vraiment malmené physiquement et psychologiquement et se retrouve en mauvaise posture, ce qui l’oblige à se surpasser (sans compter que les 8 ans qu’il a passé à ne « rien faire » se font sentir, de même que son âge… eh oui, il a plus 20 ans !)
    - Bane m’a touché… je ne sais pas pour vous mais moi j’ai bcp apprécié ce personnage et la scène de la fin m’a vraiment fait mal au coeur
    - Selina Kyle est plutôt bien interprétée par Anne Hathaway et j’ai bcp apprécié ce personnage, même si j’aurais préféré qu’elle soit plus « cat »

    Les (petits) points faibles :
    - Batman qui guérit aussi vite du déplacement du dos ?!? j’ai fait kiné et je peux vous assurer que c’est pas aussi facile et rapide ! lol
    - Talia est intéressante, mais sa romance avec Bruce Wayne était de trop (trop rapide, trop vite achevée…)
    - et du coup, Bruce Wayne/Batman n’a pas le temps d’approfondir plus sa relation avec Selina Kyle/Catwoman et du coup, je trouve que la happy end sonne un peu faux…
    - la fin de Bane qui n’est pas digne de l’importance du personnage (déjà, je l’aurai pas tué moi !

    En bref, une magnifique conclusion, épique, avec des personnages riches, des décors grandioses, des technologies et effets spéciaux à couper le souffle (je suis définitivement fan de la Batpod), une bonne dose de psychologie et d’émotion… GENIAL !

    PS : personnellement, j’ai de la peine à voir les trois films séparemment tant ils sont pour moi une seule grande et même histoire (un peu comme le Seigneur des Anneaux ou Harry Potter). Donc je pense que pour apprécier pleinement cette trilogie, il faut voir les trois parties à la suite !

Les liens vers cet article

  • Les partenaires Pour faire un lien vers cet article, voici le Permalink.

Laissez un commentaire

Merci de laisser un message. N'oubliez pas de rester courtois en toute circonstance et d'écrire en français pour que tout le monde puisse comprendre. Penser à signaler les éventuels spoilers au sujet des épisodes à venir.

Les partenaires Pour rappel, les commentaires sont modérés. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des Conditions Générales d'Utilisation. Enfin, si vous désirez que votre avatar apparaisse, inscrivez-vous sur Gravatar.com. Les liens sont en follow.