Les dernières critiques

Stargate, la porte des étoiles (1994)

Par - Lundi 9 juillet 2012 à 10:02
Vous êtes ici : Critictoo » Critiques » Back to... »

Stargate, la porte des étoiles (1994)

L’aventure Stargate a commencé il y a de cela plus de 18 ans maintenant, avec un film, tout simplement intitulé Stargate, la porte des étoiles.

Les années ont donc passé, et cela se ressent à différents niveaux sur le long-métrage. Tout d’abord, on peut clairement reprocher le montage au début, qui est un enchainement de scènes introductives pour que l’on rencontre les personnages clés : Catherine enfant quand son père découvre la porte en 1928 ; le recrutement de Daniel Jackson par cette dernière de nos jours ; la réintégration dans l’armée du colonel O’Neil (avec un L), qui a récemment perdu son fils.

Ce n’est pas fait avec grande finesse, il faut bien le dire, mais d’une certaine manière, c’est un peu de l’ordre du détail et certainement, l’image a aussi pris un coup de vieux, ce qui amplifie le phénomène.

Stargate, la porte des étoiles (1994)

Stargate, la porte des étoiles (1994)

Il y a aussi quelques SFX qui laissent franchement à désirer, mais le film n’en possède au final pas trop. L’ouverture de la porte était déjà réussie, le voyage pour aller de l’autre côté, par contre, c’est une autre histoire.

Stargate ne repose pas trop sur cela, ni sur ses scènes d’action, avant tout placé en fin du métrage. En fait, le récit est en grande partie animé par un sens de l’exploration, de la découverte et de la culture. Pour Daniel Jackson, c’est voir toutes ses théories devenir réalité et trouver sa place. Pour le colonel O’Neil, il s’agit de surmonter la tragédie qui l’a touché et qui l’a plongé dans la dépression. Le personnage apporte une couche de gravité non négligeable, car si on sait pourquoi il agit de telle façon, ce n’est pas le cas des hommes qui sont avec lui. Si le premier rencontre l’amour avec Sha’uri, le second se reconstruit en partie grâce à sa relation avec le jeune Skaara.

Les personnages sont définitivement au cœur du récit, et même certains militaires qui sont avec eux sont bel et bien identifiables – dont l’aujourd’hui célèbre Kawalsky !

Stargate, la porte des étoiles (1994)

Stargate, la porte des étoiles (1994)

Stargate développe un univers tangible sans pour autant se sentir obligé de trop en dire. À ce niveau-là, il y a une retenue particulièrement appréciable et le film conserve toujours une certaine fraicheur – soutenue par les pointes d’humour fournies en grande partie par Daniel Jackson. Forcément, avec l’arrivée de Râ sur la planète, le film prend un tournant plus mouvementé, venant par la même occasion prôner les valeurs de la liberté. Il est un peu dommage que pour fournir les informations autour du Dieu, il faille que celui-ci les dise à Daniel Jackson. On peut toujours excuser cela sur le fait qu’il est un peu normal qu’il soit mégalomaniaque (c’est un Dieu après tout !). C’est plus regrettable que certaines scènes d’actions manquent de panache ou sont trop calculées. Il y a un manque de spontanéité dans le dernier acte un peu dommageable, avec la composition de David Arnold qui guide le spectateur. Enfin, l’air est tellement familier que cela y est peut-être pour quelque chose …

18 ans plus tard, je trouve qu’il reste toujours aussi aisé de se replonger dans le film, de redécouvrir le Daniel Jackson incarné par James Spader ou le O’Neil de Kurt Russell. Les deux acteurs portent une grosse partie du film sur leurs épaules et ils sont impeccables d’un bout à l’autre. Ils posent les bases solides de la personnalité des deux hommes, différents, mais qui se respectent.

À noter qu’Emmerich a plus ou moins tenté de nous refaire Stargate avec le très mauvais 10 000. C’est peut-être compréhensible, son univers lui a clairement échappé des mains pour donner le jour à une des plus grosses de franchises de SF. L’aventure s’est poursuivi sur le petit écran – et pour cela, c’est direction Critictoo Séries où je vous reparle sous peu du pilote de la série.

Réalisateur : Roland Emmerich ; scénaristes : Roland Emmerich et Dean Devlin.
Casting : Kurt Russell, James Spader, Mili Avital, Jaye Davidson, Viveca Lindfors, Alexis Cruz, John Diehl, French Stewart.

Stargate, la porte des étoiles (1994)

À propos de l'auteur, Carole.

avatar
Tous les articles Consultez tous ses articles | e-mail Lui écrire.

Vos commentaires sur cet article

Suivre les commentaires par RSS

    Les liens vers cet article

    Laissez un commentaire

    Merci de laisser un message. N'oubliez pas de rester courtois en toute circonstance et d'écrire en français pour que tout le monde puisse comprendre. Penser à signaler les éventuels spoilers au sujet des épisodes à venir.

    Les partenaires Pour rappel, les commentaires sont modérés. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des Conditions Générales d'Utilisation. Enfin, si vous désirez que votre avatar apparaisse, inscrivez-vous sur Gravatar.com. Les liens sont en follow.