Les dernières critiques

Pixar Retrospective : Toy Story 2 (1999)

Par - Mercredi 1 août 2012 à 10:18
Vous êtes ici : Critictoo » Critiques » Animation »

Pixar Retrospective : Toy Story 2 (1999)

Prévu comme un direct en dvd, Toy Story 2 est finalement sorti dans les salles en 1999 après moult périls pendant sa difficile production. Le jeu en valait la chandelle, car le résultat est plus qu’au rendez-vous. Autant le dire tout de suite, ce second opus va surpasser le premier.

Trois ans se sont écoulés depuis que l’on a vu les jouets d’Andy. Ce dernier se prépare pour se rendre à un camp de cow-boy où il compte emporter Woody avec lui. Mais, un petit accident surgit, le bras de Woody est un peu abimé et le voilà à rester à la maison.

On retrouve donc les jouets du premier film : Buzz Lightyear, notre inimitable ranger de l’espace ; M. Potato Head qui est maintenant accompagné d’une Mrs. ; Slinky Dog ; Hamm et ses répliques qui font mouche ; Bo Peep et ses moutons ; ou encore Rex, qui n’arrive pas à battre l’empereur Zurg au jeu vidéo de Buzz Lightyear.

Pixar Retrospective : Toy Story 2 (1999)

Justement, après un premier opus (auquel il y a multiples références ici) où Buzz vivait en pleine désillusion sur son rôle de jouet, le second va plus loin avec le personnage en exploitant sa mythologie. Le film s’ouvre sur une longue scène de jeu vidéo, tandis que la suite nous emmènera dans un magasin de jouets où Buzz va rencontrer un autre Buzz, sans compter le fameux Zurg qui viendra s’ajouter. C’est de l’autoparodie Buzzienne mélangée à Star Wars qui en découle pour notre plus grand plaisir.

Pour autant, personne n’est en reste dans ce film qui vire à la grande aventure référentielle au cinéma à tous les coins de rue. Après avoir tenté de sauver Wheezy d’un vide-grenier, Woody est volé par Al, le propriétaire peu honnête d’un magasin de jouet qui veut se faire de l’argent.

Pixar Retrospective : Toy Story 2 (1999)

De là, le récit part dans deux directions. D’un côté, nous avons donc Buzz et la troupe qui part à la recherche de Woody pour nous délivrer des scènes de folie les unes derrière les autres. La traversée de la rue est un moment d’anthologie à lui tout seul tellement il est énorme, mais ce n’est que le début, car dans le magasin, les multiples références directes ou indirectes n’arrêtent pas. La plus connue aujourd’hui est sans aucun doute le plan hommage à Jurassic Park, mais avec Pixar ayant naturellement un penchant pour renvoyer à ses propres œuvres et avec un premier opus déjà peuplé de clins d’œil, il n’y avait rien de surprenant à ce que la suite fasse de même. Cela a juste monté d’un cran.

Pixar Retrospective : Toy Story 2 (1999)

Buzz et ses acolytes fournissent le plus gros du fun, mais ce n’est pas pour autant que Woody n’aura pas non plus ses moments. Cependant, son rôle dans le récit est légèrement différent, mettant bien plus en exergue le grand thème de l’amitié qui est au cœur de la saga Toy Story. À l’image du reste, l’histoire explore plus profondément le sujet avec l’introduction de nouveaux personnages. Nous avons ainsi Jessie, une joyeuse cowgirl meurtrie par le passé ; Bullseye, le cheval affectif qui agit comme un chien, et Stinky Pete the Prospector, jouet encore emballé. Et, alors que la storyline de Buzz fait référence au scénario de Star Wars, celle de Woody vise plus directement les collectionneurs de jouets. N’allons pas généraliser au fan de la saga de George Lucas, mais ils restent les premiers qui viennent à l’esprit dans ce genre de cas. Toy Story 2 rappelle donc alors la valeur du jouet, qui est avant tout affective et qui existe pour procurer de la joie et du réconfort à un enfant et ainsi, l’aider à grandir. Si j’avais des jouets dans une boite, cela me donnerait presque envie de déchirer le carton !

Pixar Retrospective : Toy Story 2 (1999)

Enfin, plus qu’appréciable après deux long-métrages utilisant la composition de Randy Newman, ce sont les ajouts vocaux avec des morceaux interprétés par Riders in the Sky, Sarah McLachlan et Robert Goulet. L’air de rien, cela fait beaucoup.

Toy Story 2 offre une histoire originale, mouvementée, entrainante et touchante. Le film ne se contente pas de surfer sur le succès du premier, il en est une véritable prolongation avec une intrigue bien différente développée autour des mêmes thèmes. On retrouve alors tous ces jouets pour vivre une grande aventure fun et avec juste ce qu’il faut d’émotions.

Pixar Retrospective : Toy Story 2 (1999)

Réalisateurs : John Lasseter, Ash Brannon, Lee Unkrich ; scénaristes : Andrew Stanton, Rita Hsiao, Doug Chamberlin, Chris Webb.
Casting (vocal) : Tom Hanks, Tim Allen, Joan Cusack, Kelsey Grammer, Don Rickles, Jim Varney, Wallace Shawn, John Ratzenberger, Annie Potts, Estelle Harris, Wayne Knight, John Morris, Laurie Metcalf, R. Lee Ermey, Jodi Benson, Jonathan Harris, Joe Ranft, Andrew Stanton, Jeff Pidgeon.

Next Stop in The Pixar Universe : Monsters, Inc.

À propos de l'auteur, Carole.

avatar
Tous les articles Consultez tous ses articles | e-mail Lui écrire.

Vos commentaires sur cet article

Suivre les commentaires par RSS
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, laissez le votre. Les partenaires

Laissez un commentaire

Merci de laisser un message. N'oubliez pas de rester courtois en toute circonstance et d'écrire en français pour que tout le monde puisse comprendre. Penser à signaler les éventuels spoilers au sujet des épisodes à venir.

Les partenaires Pour rappel, les commentaires sont modérés. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des Conditions Générales d'Utilisation. Enfin, si vous désirez que votre avatar apparaisse, inscrivez-vous sur Gravatar.com. Les liens sont en follow.