Les dernières critiques

The Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990)

Par - Vendredi 28 septembre 2012 à 9:50
Vous êtes ici : Critictoo » Critiques » Animation »

The Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990)

Après le succès public de The Rescuers, Disney se lance dans une suite, The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourousThe Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990) en français). Celui-ci marque un tournant technologique dans l’histoire du studio : c’est le premier long-métrage à être coloré et édité par ordinateur, correspondant à la première collaboration avec Pixar.

Visuellement parlant, ce second opus est alors largement au-dessus du premier. La fadeur laisse place à des couleurs plus vives et attrayantes, l’animation quoiqu’encore un peu saccadé par moment, se montre plus fluide et maitrisée.  Après le visionnage des premières aventures de Bernard et Bianca, c’est un soulagement de se retrouver devant un film, même s’il est perfectible (à l’image du plan sur l’Opera House de Sydney), techniquement plus abouti.

The Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990)

Quelques améliorations vont aussi avoir lieu du côté du scénario, même si cela ne rend pas The Rescuers Down Under forcément captivant. Il faut aussi dire qu’il n’a pas non plus beaucoup de chance. Ce 29e classique des studios Disney est pris en sandwich entre The Little Mermaid (La petite sirène) et Beauty and the Beast (La belle et la bête), deux dessins animés plus marquants à bien des niveaux.

Cette fois-ci, Bernard et Bianca se rendent en Australie pour aider Cody, un jeune garçon détenu par un prisonnier qui veut mettre la main sur un aigle royal. Sur place, ils vont obtenir l’aide de Jake, un rat-kangourou qui a un faible pour Bianca, au grand dam de Bernard qui tente tant bien que mal de la demander en mariage.

The Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990)

Narrativement parlant, cette suite suit le même cheminement que le premier, avec quelques ingrédients supplémentaires. Le premier, et pas des moindres, est l’introduction de Jake, doublé par l’énergique Tristan Rogers, qui endosse le rôle de guide pour les deux souris et qui a des vues sur Bianca. Si l’histoire reste à la surface et développe peu ses personnages, cette situation aide sans conteste à rendre Bernard plus sympathique et à le pousser dans l’action. Bianca, à l’opposé, est quelque peu insupportable, peu aidé par le doublage d’Eva Gabor. L’albatros Orville laisse ici sa place à son cousin Wilbor, doublé par John Candy, mais cela ne change rien à sa simple fonction comique dans le film, au contraire, surtout qu’il évolue en parallèle de l’intrigue principale.

Malgré le fait que l’histoire se déroule en Australie, il n’y a par contre que Tristan Rogers qui semble doté d’un accent de la région. Cody, programmé pour être mignon, mais n’étant pas aussi convaincant que pouvait l’être Penny, parle avec un accent américain ; on peut en dire de même du braconnier McLeach, pourtant fort imposant avec la voix de George C. Scott qui participe à maintenir l’attention dans un long-métrage régulièrement trop mou.

The Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990)

La composition musicale de Bruce Broughton (il n’y a pas de chansons dans le film) manque par ailleurs d’entrain, peinant à créer une sensation d’envergure, d’énergie ou de danger. C’est particulièrement gênant dans la scène d’introduction où Cody vole sur le dos de l’aigle. Ce passage, aussi beau puisse t-il être, n’emporte pas alors que la musique aurait dû justement participer à transporter complètement.

Sans réussir à rendre vraiment attractives les aventures de Bernard et Bianca, Disney délivre une suite qui est tout de même supérieure, avant tout grâce à son aspect technique. The Rescuers Down Under The Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990) n’est pas des plus enthousiasmants, mais il est plus agréable à suivre que le premier opus.

The Disney 50 : The Rescuers Down Under (Bernard et Bianca au pays des kangourous – 1990)

Réalisateurs : Hendel Butoy et Mike Gabriel ; scénaristes : Jim Cox, Karey Kirkpatrick, Byron Simpson, Joe Ranft.
Casting (vocal) : Bob Newhart, Eva Gabor, John Candy, Adam Ryen , George C. Scott, Frank Welker, Tristan Rogers, Peter Firth, Wayne Robson, Douglas Seale, Carla Meyer.

La prochaine fois : Fantasia

À propos de l'auteur, Carole.

avatar
Tous les articles Consultez tous ses articles | e-mail Lui écrire.

Vos commentaires sur cet article

Suivre les commentaires par RSS
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article, laissez le votre. Les partenaires

Laissez un commentaire

Merci de laisser un message. N'oubliez pas de rester courtois en toute circonstance et d'écrire en français pour que tout le monde puisse comprendre. Penser à signaler les éventuels spoilers au sujet des épisodes à venir.

Les partenaires Pour rappel, les commentaires sont modérés. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des Conditions Générales d'Utilisation. Enfin, si vous désirez que votre avatar apparaisse, inscrivez-vous sur Gravatar.com. Les liens sont en follow.