Les dernières critiques

Les Incontournables de l’horreur : The Frighteners (Fantômes contre Fantômes – 1996)

Par - Jeudi 11 octobre 2012 à 10:37
Vous êtes ici : Critictoo » Chroniques »

Les Incontournables de lhorreur : The Frighteners (Fantômes contre Fantômes   1996)A l’approche d’Halloween et n’étant pas véritablement un amateur du genre horreur, je me suis dit que j’allais vous présenter un film qui s’en approche un peu, sans en être réellement, même s’il pourra fournir aux plus sensibles leur dose de frisson.

Et donc, avant de devenir un big shot à Hollywood, comprendre avant qu’il réalise la trilogie The Lord of the Ring, Peter Jackson a mis en scène The FrightenersLes Incontournables de lhorreur : The Frighteners (Fantômes contre Fantômes   1996) qui est connu chez nous sous le titre Fantômes contre Fantômes – Je ne m’étais pas rendu compte qu’il était si vieux d’ailleurs.

Passons. C’est excellent petit film est un mélange de comédie, de fantastique et d’horreur avec Michael J. Fox dans la peau de Frank Bannister, un vrai médium qui parle aux fantômes. De manière générale, il est cependant un arnaqueur, mais son univers va être bouleversé par le fantôme d’un tueur en série qui va recommencer à agir d’outre-tombe. Frank est alors obligé de faire face – figurativement parlant – à ses fantômes pour pouvoir – littéralement – mettre un terme aux agissements de ce terrible tueur.

Les Incontournables de lhorreur : The Frighteners (Fantômes contre Fantômes   1996)

Sans grandes prétentions, The Frighteners se révèle être extrêmement divertissant, et ce, en grande partie parce que l’histoire est suffisamment bien ficelée pour imposer un bon rythme et offrir à Michael J. Fox toute la place dont il a besoin pour faire ce qu’il fait le mieux. C’est le genre de performance qui rappelle pourquoi il est aussi populaire. La prestation du vétéran du genre, Jeffrey Combs, est également mémorable, tout particulièrement dans la scène d’interrogatoire – peut-être un jour dans la catégorie scène mémorable.

The FrightenersLes Incontournables de lhorreur : The Frighteners (Fantômes contre Fantômes   1996) délivre un mélange de genres que j’apprécie spécialement. La comédie est aussi efficace que le suspense et la partie horrifique n’est pas trop poussée, mais est suffisamment bien gérée pour faire effet ponctuellement.

En tout cas, je ne me lasse jamais de le voir. C’est d’ailleurs l’un des films les plus faciles à regarder que je connaisse. Oui, il est efficace ce point.

À propos de l'auteur, Fabien.

avatar
Tous les articles Consultez tous ses articles | e-mail Lui écrire.

Vos commentaires sur cet article

Suivre les commentaires par RSS

    Les liens vers cet article

    Laissez un commentaire

    Merci de laisser un message. N'oubliez pas de rester courtois en toute circonstance et d'écrire en français pour que tout le monde puisse comprendre. Penser à signaler les éventuels spoilers au sujet des épisodes à venir.

    Les partenaires Pour rappel, les commentaires sont modérés. Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des Conditions Générales d'Utilisation. Enfin, si vous désirez que votre avatar apparaisse, inscrivez-vous sur Gravatar.com. Les liens sont en follow.