5 remakes qui n’auraient jamais dû voir le jour

jeudi 06 décembre 2012 à 10:12

Avec Red Dawn qui est récemment sorti sur les écrans américains en recevant un accueil des plus négatif de la part des critiques et qui ne semble pas être en voie pour devenir un succès commercial, cela m’a fait penser à d’autres remakes inutiles qui étaient trop mauvais pour mériter que l’on s’y intéresse. Malheureusement, je les ai regardés, alors je peux partager avec vous. Désolé.

Rollerball (2002)

Réalisé par Norman Jewison en 1975, Rollerball est un film violent qui n’est pas dénué d’intérêt, tout particulièrement du côté de la performance de James Caan. Certes, il a pris un coup de vieux et pouvait bénéficier d’un rafraichissement de ses thématiques politico-culturelles, tout particulièrement au début des années 2000. Avec John McTiernan aux commandes, j’étais confiant. Je me suis bien fait avoir, car la version 2002 est simplement ignoble. Sérieusement, je ne suis pas certain que ce soit réellement McTiernan qui l’ait réalisé, j’aime penser que c’est un imposteur, c’est la seule chose qui a un sens à ce stade. (plus d’infos).

The Fog (2005)

La version originale ne fait pas partie de mon Top 5 des films de John Carpenter, mais elle avait ses qualités. La plus importante en comparaison avec son remake de 2005 signé Rupert Wainwright est que c’était un film regardable. Dans The Fog 2005, non seulement les acteurs sont horribles (Tom Welling en tête), mais en plus le scénario est juste totalement stupide. La fin n’a aucun sens et n’a d’intérêt que parce que le massacre s’arrête là. Difficile de savoir si on doit en rire ou en pleurer. (plus d’infos).

The Wicker Man (2006)

Malgré le fait que sa nullité confondante en a fait une sorte d’objet de culte, The Wicker Man est d’une absurdité affligeante. J’étais en plein déni pendant le visionnage. Il y avait quelque chose qui n’allait pas et ça ne faisait que s’empirer, je pensais que tout allait finir par prendre forme dans un deus ex machina qui mettrait fin à cette chose. Puis il y a Nic Cage en voleur de vélo, puis en costume d’ours… et enfin, les abeilles. Non, pas les abeilles ! Oui, Nic était juste au fond du gouffre et le regarder ainsi était étrangement fascinant. Pour l’anecdote, Molly Parker a dit que durant le tournage, elle n’avait pas conscience que ça serait à ce point. (plus d’infos).

Clash Of The Titans (2010)

En voilà un qui est impressionnant. Sérieusement, il a rapporté un sacré paquet de pognon, juste parce qu’il y avait de la demande pour de la 3D. Le timing était impeccable, et c’est bien la seule réussite de ce Clash Of The Titans . Non seulement il est laid, mais franchement, parvenir à être aussi chiant avec autant d’action, il fallait de la volonté. Oublions la prestation de Sam Worthington, car elle était justement tout sauf mémorable, tout comme le scénario qui oublie d’être cohérent et d’offrir à un moment ou un autre une once de développement. L’original n’était pas vraiment un chef-d’œuvre, le remake est définitivement un navet. (lire la critique).

Total Recall (2012)

Ajout de dernière minute, puisque j’ai écrit dessus le week-end dernier. Je ne vais donc pas épiloguer trop longtemps sur le sujet. Cela dit, j’aimerais ajouter qu’au début je me disais que ça allait bien et puis il y a le passage chez Rekall (c’est comme ça qu’ils l’écrivent dans le film). À ce moment, j’ai l’impression qu’il  y a quelque chose d’un peu off et le sentiment ne s’est pas estompé jusqu’à la fin. (lire la critique).