A Very Serious Man

lundi 22 février 2010 à 22:33

Oh, man ! Je me sens presque déprimée après le visionnage de A Serious Man, qui, après coup, je découvre est une comédie noire. J’y ai vu la noirceur, mais pas beaucoup de comédie – même si j’avoue j’ai du rire de désespoir, en me disant que cela ne finirait par ne jamais s’arrêter.

Car c’est le cas, jusqu’au bout, ce pauvre Larry va en prendre plein la gueule. Cela ne s’arrête jamais, de quoi franchement me frustrer par moment, surtout qu’il faut dire que Larry n’est pas fort expressif et d’une passivité déconcertante (ce que j’ai personnellement dû mal à supporter).

Non mais sérieusement, à quel point peut-on se faire pomper, utiliser, manipuler sans broncher ? Combien de malheur peut-on encaisser sans rien dire ? Pourquoi, mais pourquoi ne pète-t-il pas un plomb ? Le pire dans tout cela, c’est qu’en fait, à un certain moment dans le film, j’ai moi-même baissée les bras, n’attendant plus qu’il réagisse, mais juste qu’il laisse couler. Sûrement car j’imaginais que cela allait s’arrêter à un moment… J’avais tort !

La fin m’a juste achevée.

Don’t forget ! Vous pouvez aussi lire la critique de Fabien sur le film.