Avec Sparrows Dance, Marin Ireland fait dans le romantisme minimaliste

mardi 06 août 2013 à 17:59

Sparrows Dance

Depuis une décennie maintenant, Noah Buschel scénarise et réalise des films indépendants plutôt discrets — c’est peu dire. Son dernier en date est Sparrows Dance, une comédie romantique qui fait vraiment dans le minimalisme avec une héroïne qui ne peut pas sortir de chez elle, donc tout se déroule dans un décor, son appartement.

On retrouve ainsi Marin Ireland dans le rôle d’une ancienne actrice qui a peur du monde extérieur et ne sort donc plus de chez elle — ce qui a plus ou moins tué sa carrière, comme on peut s’en douter. Un jour, un dégât des eaux la pousse à faire appel à un plombier (Paul Sparks). Puisque c’est une rom-com, on devine la suite.

Ce n’est pas spécialement mon genre de prédilection, mais cela n’enlève rien aux qualités évidentes dévoilée par ce trailer qui montre que le concept est plutôt bien exploité et une performance prometteuse d’Ireland. Les premières critiques étant relativement positives, on peut dire que Buschel tient peut-être enfin le film qui fera parler de lui. Avant de savoir si ça sera ou non le cas, il fallait d’abord qu’il trouve un distributeur et c’est désormais chose faite avec TribecaFilm qui le distribuera en VOD dès le 20 aout, tout comme A Single Shot de David M. Rosenthal avec Sam Rockwell qui est, avouons-le, plus attendu encore — ce qui ne veut pas dire que Sparrows Dance ne méritera pas d’être regardé.

Sparrows Dance