Brooklyn’s Finest (2009)

jeudi 11 mars 2010 à 22:58

Résumé : En proie à leurs propres démons, Eddie, Sal et Tango, trois flics, officient dans le 65e district, l’un des plus dangereux du nord de Brooklyn.Dans une semaine, Eddie, la cinquantaine, sera à la retraite. Déprimé et désabusé, il tente de retrouver du réconfort dans l’alcool et auprès d’une jeune prostituée, Chantel. Sal travaille à la brigade des stups et a du mal à joindre les deux bouts. Sa femme enceinte a des problèmes de santé et leur maison est trop petite. Ils attendent des jumeaux et leur famille va passer de cinq à sept personnes. Tango voudrait désespérément revenir en arrière. Depuis plusieurs années, il travaille sous couverture et se fait passer pour un trafiquant de drogue, ce qui lui a valu une année de prison, et sa femme a demandé le divorce. Ces trois flics n’auraient jamais dû se croiser, jusqu’à cette nuit où l’enfer s’est déchaîné à Brooklyn…

C’est donc l’histoire de trois flics qui sont poussés à bout. On va suivre chacun d’entre eux séparément, leurs routes ne se croisant que rarement. Le point de départ n’est pour le coup pas très clair, car il m’a fallu un peu de temps pour avoir une image complète de ce qui se passait, et surtout, pour que j’arrête de me dire que tout allait se rejoindre à un moment.

C’est une bonne chose que les trois intrigues soient distinctes, elles sont chacune un peu classique, mais la façon dont est construit le film permet d’éviter que cela se ressente réellement. Quand je dis classique, je ne veux pas pour autant dire cliché, car même si la partie avec Don Cheadle n’innove pas trop dans le genre flic infiltré qui n’en veut plus, elle base ses enjeux sur l’aspect humain, comme les deux autres d’ailleurs. Le scénario s’oriente sur la construction des personnages afin de justifier ce qu’ils vont finir par faire.

Dans cet esprit, Ethan Hawke a probablement la partie la plus faible, car son personnage semble choisir la solution la plus extrême. Certes, il a ses problèmes qui génèrent une pression concrète, mais il garde ça pour lui au lieu de chercher de l’aide et choisit l’option la plus désespérée.

Bref, dans l’ensemble, le film possède un propos et une façon de l’exposer qui n’est pas sans intérêt, mais ça souffre de ralentissements qui ennuient un peu, surtout que le métrage est de plus de 2h. Sinon, je pense qu’avec moins de dispersion, le film aurait eu plus de dynamisme. En fait, tout repose sur les acteurs qui délivrent, heureusement, d’excellentes performances.

Réalisateur : Antoine Fuqua ; Scénaristes : Michael C. Martin, Brad Kane.
Casting : Richard Gere, Ethan Hawke, Don Cheadle, Wesley Snipes, Ellen Barkin, Jesse Williams, Stella Maeve, Sarah Thompson, Robert John Burke, Shannon Kane, Vincent D’Onofrio, Tawny Cypress,  Lili Taylor, Michael K. Williams.