Casa de Mi Padre (2012)

lundi 23 juillet 2012 à 14:16

A quoi pourrait bien ressembler une comédie avec Will Ferrell en espagnole ? La réponse est simple, c’est une comédie avec Will Ferrell, mais en espagnole. Autant dire tout de suite que les amateurs de l’humour du comédien américain – dont je fais partie – n’ont pas à avoir d’appréhension, sauf s’ils ont une aversion pour les sous-titres (et en ont besoin parce qu’ils sont aussi nuls que moi en espagnol).

Donc, ce faux film mexicain est une fausse telenovela sur-dramatisée. En fait, c’est une comédie indépendante américaine tournée en espagnol en moins d’un mois en Californie, et qui raconte l’histoire d’Armando Álvarez (Ferrell) qui veut protéger le ranch de son père d’un puissant roi de la drogue. Le truc est qu’Armando est le fils stupide de la famille, alors quand son frère Raúl (Diego luna) revient à la maison, leur père croit que tout est sauvé. Le souci est que Raúl veut reprendre le contrôle de la drogue local des mains d’Onza (Gael García Bernal). Il a d’ailleurs déjà commencé en lui prenant sa nièce, la belle Sonia (Génesis Rodríguez), qu’il va prochainement épouser.

Des telenovelas, je ne connais que quelques clichés et c’est probablement le cas de beaucoup de monde, mais le scénario d’Andrew Steele ne va pas se contenter de reprendre ces éléments, au contraire, puisqu’on nous offre une histoire certes basique, mais intelligemment parodiée. À quelques exceptions près, le style d’humour pratiqué par Will Ferrell trouve plus sa place dans le film que la parodie stupide. Le résultat est donc un gentil mélange de légères absurdités avec une pointe de cœur et un fil conducteur solide.

Ce qui fait la différence ici est indéniablement la réalisation de Matt Piedmont qui s’amuse avec les excès autant qu’avec les détails et les mauvais raccords. Le budget du film n’est peut-être pas énorme, mais s’il y a des passages qui ont l’air pauvre, c’est totalement volontaire et c’est destiné à faire rire – et ça fonctionne. Il y a clairement beaucoup d’imagination derrière le mariage d’effets visuels parodiques avec des acteurs en grande forme qui délivrent leurs lignes de dialogues avec le sérieux adéquat. Il y a donc une bonne part de finesse dans cet ensemble frôlant par moment (volontairement) le ridicule.

Casa de Mi Padre est au final une comédie des plus réjouissantes et pas aussi dépaysante que je le pensais. En fait, je craignais des lourdeurs qui ne se sont pas du tout fait sentir, probablement parce que le film est tout de même relativement court (1h24) ce qui permet d’éviter au délire de s’étendre plus que nécessaire.

Réalisateur : Matt Piedmont ; Scénariste : Andrew Steele.
Casting : Will Ferrell, Gael García Bernal, Diego Luna, Génesis Rodríguez, Pedro Armendáriz Jr., Nick Offerman, Efren Ramirez, Adrian Martinez.