Changeling (2008)

dimanche 27 juin 2010 à 15:50

Résumé : Los Angeles, 1928. Un matin, Christine dit au revoir à son fils Walter et part au travail. Quand elle rentre à la maison, celui-ci a disparu. Une recherche effrénée s’ensuit et, quelques mois plus tard, un garçon de neuf ans affirmant être Walter lui est restitué. Christine le ramène chez elle mais au fond d’elle, elle sait qu’il n’est pas son fils…

Cela fait bien longtemps que ce « mini-challenge » a été lancé et il me restait un film à voir pour le compléter. C’est désormais chose faite avec Changeling, sortie chez nous sous le titre L’échange.

Tirée d’une histoire vraie, Changeling parle d’une mère qui va tout faire pour retrouver son fils et qui va avoir face à elle une police corrompue qui ne veut pas admettre son erreur. C’est d’ailleurs là plus le sujet que l’enlèvement, car la disparition n’est qu’un point de départ.

Dans le premier rôle, on retrouve Angelina Jolie qui livre une prestation impeccable, évitant d’abuser de la carte de la fragilité ou de celle de la femme déterminée. Un juste milieu qui est certainement bien aidé par Clint qui, une fois de plus, livre un film à l’esthétique parfaitement maitrisée et qui s’appuie plus sur l’aspect humain que sur l’approche factuelle de l’histoire, malgré le fait que celle-ci soit « vraie ».

D’ailleurs, c’est probablement ça le plus gros problème de Changeling, car ce type d’histoire possède toujours un côté trop prévisible, ce qui est paradoxal dans le sens où ce n’est pas du cinéma, mais la réalité. Comme quoi. Enfin bon, même si on ne voit pas venir la découverte du tueur d’enfants, cela n’empêche pas la suite de suivre un chemin assez balisé. Dans un autre genre, connaitre le pitch de film enlève de la spontanéité aux premiers évènements, mais ça, c’est difficile de passer à côté.

Quoi qu’il en soit, Changeling est un film qui sait captiver et toucher, comme sait si bien le faire Clint.

Réalisateur : Clint Eastwood ; Scénariste : J. Michael Straczynski.
Casting : Angelina Jolie, John Malkovich, Jeffrey Donovan, Colm Feore, Amy Ryan, Michael Kelly, Devon Gearhart, Kelly Lynn Warren.