Changeling / L’échange (2008)

jeudi 08 janvier 2009 à 13:26

Changeling / L’échange (2008)

Résumé : Los Angeles, 1928. Un matin, Christine dit au revoir à son fils Walter et part au travail. Quand elle rentre à la maison, celui-ci a disparu. Une recherche effrénée s’ensuit et, quelques mois plus tard, un garçon de neuf ans affirmant être Walter lui est restitué. Christine le ramène chez elle, mais au fond d’elle, elle sait qu’il n’est pas son fils…

A force d’enchainer les films oubliables, de moindre qualité, je me suis dit qu’il fallait mettre un terme à ce cercle vicieux. Pour être sûre de moi, j’ai opté pour Changeling. Je risquais, dans le pire des cas, de le trouver un peu moins bon que le chef d’œuvre annoncé.

Honnêtement, je ne sais pas quoi dire. Ça nous arrive à tous, je pense, la panne de l’idée pour exprimer son opinion sur un film. C’est donc tout simplement excellent. Émotionnellement, pas aussi fort que Million Dollar Baby pour moi, mais nous avons de quoi faire quand même. Personnellement, je ne connaissais que le pitch de base, et j’avais vu une bande-annonce, bien faite, car elle ne révèle pas vraiment tout ce qui va se passer dans le film. J’ai été prise au dépourvu quand l’intrigue vire quelque peu au glauque (je suis sensible plus psychologiquement que visuellement parlant), ça prend quand même aux tripes. On a toujours dans la tête l’image de ces films des années 30, avec les tenues et le maquillage des femmes, les chapeaux et costumes des hommes, le style de la ville, la musique, et c’en est devenu un vrai cliché ambulant, risible. Ce qui est merveilleux ici, c’est qu’on a tout cela (fidélité historique quand tu nous tiens), et qu’on a même la sensation qui va avec, exactement comment on l’imagine. Mais avec toute la crédibilité possible et inimaginable. C’est au fond assez poétique, dans cette histoire quelque peu sinistre.

Recommandé.

Réalisateur : Clint Eastwood ; Scénariste : J. Michael Straczynski.

Casting : Angelina Jolie, John Malkovich, Michael Kelly, Jeffrey Donovan, Jason Butler Harner, Devon Conti, Eddie Alderson, Gabriel Schwalenstocker, Jason Ciok, Kevin Glikmann, Colm Feore