Classic Hitchcock : Rope (La Corde – 1948)

vendredi 09 novembre 2012 à 12:52

Il n’est jamais trop tard pour visionner les films que l’on aurait déjà dû voir. Pour cette raison, Critictoo Cinema se penche sur ces longs-métrages qu’on appelle classiques et qui ont marqué le septième art et particulièrement ceux d’Alfred Hitchcock.

Le film : Rope (1948)

L’histoire : Brandon et Phillip sont deux amis qui en tuent un ancien camarade de classe uniquement parce qu’ils le peuvent. Juste après avoir caché le cadavre dans un meuble, ils reçoivent des invités, dont des membres de la famille de la victime, mais aussi Rupert, leur ancien professeur et maitre à penser. Plus la soirée avance et plus Phillip craint d’être découvert.

Verdict : Plus qu’un film, Rope est une expérimentation. En adaptant cette pièce de théâtre, Hitchcock a essayé de faire un long métrage en une seule prise. Ce n’était bien entendu pas possible techniquement à l’époque, ce qui fait que toutes les 10 minutes, la caméra trouve le moyen de se perdre dans une zone d’ombre.

Le montage a été réduit au strict minimum et les techniciens se sont démenés pour tout déplacer et remettre en place dans le décor au fur et à mesure que la caméra bougeait. Le résultat est par moment maladroit, mais il est indéniable que l’expérience avait le mérite d’être osée. Ajoutons d’ailleurs pour l’anecdote que c’est le premier film en couleur d’Hitchcock.

Du côté de l’histoire, ce n’est malheureusement pas aussi intrigant. Si la thématique du meurtre pour le simple fait de tuer est intéressante, l’arrogance de Brandon devient rapidement agaçante, John Dall cabotinant joyeusement pour bien vendre le morceau, et le comportement progressivement suspect de Phillip teste fortement les limites du concept. Heureusement, John Stewart parvient à ajouter une forme de calme qui fait tenir l’ensemble en place.

Cela dit, il faut bien admettre que le suspense ne décolle jamais véritablement. Le film étant relativement court, cela ne deviendra pas son plus gros handicap, mais un peu plus de tension aurait indéniablement bien aidé. On peut cependant trouver une certaine consolation dans les occasionnelles pointes d’humour.

Quoi qu’il en soit, il est clair que les principaux mérites de Rope se trouvent dans ce qu’Hitchcock tenta de réaliser, soit un film en temps réel filmé d’une seule traite – ou ce qui s’en rapprochait le plus.

 Alfred-o-vision

Réalisateur : Alfred Hitchcock ; Scénariste : Arthur Laurents.
Casting : James Stewart, John Dall, Farley Granger, Joan Chandler, Sir Cedric Hardwicke, Douglas Dick.