Critictoo List : 5 films avec Jake Gyllenhaal

jeudi 17 février 2011 à 20:08

S’il y a une catégorie top/liste très active sur Critictoo Séries, il n’y a rien de tout cela dans le coin cinéma. Ce n’est maintenant plus le cas, je franchis le pas aujourd’hui.

Pour tout dire, cela fait un moment que j’ai pensé à le faire – en tout cas le sujet précis de ce qui nous occupe aujourd’hui,  nombre compris -, ce qui fait que j’ai oublié pourquoi je voulais faire ce post. Quoi qu’il en soit, avec mon visionnage récent de Love and Other Drugs et la sortie cette année de Source Code, je me décide enfin à me mettre derrière mon clavier.

Il faut avouer que j’ai quasiment tout vu de la filmographie de Jake Gyllenhaal (exception faite des deux longs-métrages de 1993), ce qui me donne l’assurance de connaitre mon sujet, avec l’absence de partialité qui va avec !

J’ai choisis volontairement de limiter la sélection à 5, chiffre ni trop gros, ni trop petit à mes yeux.

1. Donnie Darko (2001)

Sans doute possible, Jake Gyllenhaal détient à l’heure actuelle son meilleur rôle, et son meilleur film, avec Donnie Darko. Trouver mieux va être difficile, mais tous les acteurs n’ont pas forcément la chance d’avoir un jour l’opportunité de jouer dans un long-métrage aussi marquant. Donnie Darko est un film culte que l’on adore littéralement sur Critictoo Cinema.

2. Zodiac (2007)

Pas loin derrière Donnie Darko, il vient sans trop réfléchir l’excellent Zodiac de Fincher. Le récit est partagé entre Robert Downey Jr. Mark Ruffalo et Jake Gyllenhaal, ce dernier endossant le rôle de Robert Graysmith qui aurait découvert qui était le Zodiac. Le film met donc en scène la recherche du tueur et comment Graysmith en est arrivé à ses conclusions et à son ouvrage. L’ensemble du film est donc d’une qualité difficilement discutable, il n’y avait pas de raison que Jake soit mauvais !

3. Brothers (2009)

Tobey Maguire et Jake Gyllenhaal jouent deux frères différents, avec le premier envoyé par l’ONU en mission à l’étranger alors que le second sort tout juste de prison. Si l’histoire ne brille pas en continu par son originalité ou sa prise de risque, les développements et évolutions psychologiques des deux frères se montrent extrêmement bien construits et tangibles, aidant le film à aller au-delà d’une idée qui n’est pas neuve et donnant ainsi le matériel nécessaire aux acteurs pour élever l’ensemble.

4. Ciel d’octobre (1999)

Avec Ciel d’octobre, Jake Gyllenhaal fera sa première percée au cinéma, en endossant le rôle de Homer Hickam, histoire vraie d’un homme qui rêvait d’envoyer une fusée dans le ciel. Mine de rien, c’est un film qui se montre touchant et la force de caractère du personnage incarné par Jake pousse au respect en même temps qu’il inspire.

5. Lovely & Amazing (2001)

Avant tout portrait de femmes réaliste, mais malheureusement incomplet, Jake Gyllenhaal y joue un petit rôle, mais sa dynamique avec  Catherine Keener est tellement efficace que leurs scènes sortent aisément du lot, et se trouvent dans les meilleurs moments du film.

Ils n’ont pas fait la liste, mais nous en avons parlé sur le site : Love and Other Drugs (2010), Prince of Persia: The Sands of Time (2010), Highway (2002), Homegrown (1998), Moonlight Mile (2002), City Slickers (1991) … Je ne rigolais pas quand je disais que je connaissais mon sujet !