Dahmer (2002), Jeremy Renner est un serial killer

mercredi 07 mars 2012 à 13:38

Le cinéma indépendant américain a énormément évolué au cours de ces dernières années, aidé par le développement de la HD. C’est quelque chose qui est toujours très flagrant au visionnage d’un film indé du début du siècle. Dahmer avait un budget de 250 000 $ alors je ne vous dissimule pas que techniquement, nous sommes très loin de ce que l’on fait aujourd’hui.

Mais, il faut quand même noter que cette évolution a été accompagnée par un véritable développement d’une marque « indé » qui rend tous ces petits films très identifiables et un peu trop régulièrement fades. À l’époque de Dahmer, ce n’était pas le cas et si le long-métrage n’est pas captivant d’un bout à l’autre, difficile de lui enlever ces moments intenses, son côté glauque et dérangeant.

Dahmer raconte donc l’histoire vraie (mais avec des libertés) du serial killer Jeffrey Dahmer, qui a tué 17 personnes entre 1978 et 1991. C’est Jeremy Renner qui tient le premier rôle, une performance qui permettra à l’acteur de se faire remarquer une première fois, vu qu’il faudra attendre 2009 avec The Hurt Locker pour la véritable percée.

Si Dahmer est particulièrement connu en Amérique, je n’étais pas franchement familière avec ses crimes et pour le coup, le montage du film n’aide pas toujours. David Jacobson a opté pour une approche non linéaire, nous ramenant, alors que l’histoire progresse, vers le premier crime commis par Dahmer. Malheureusement, cela crée parfois un sentiment de confusion, avec des transitions peu maitrisées et le fait qu’il faut rapidement retrouver ses repères.

Le film opte par contre pour une approche qui se veut plus psychologique, ne montrant que très peu les actes de Dahmer, ce qui n’empêche pas pour autant l’ensemble de se montrer régulièrement dérangeant – aidé par le fait que Dahmer se révèle être quelqu’un qui sait être attentionné.

Dahmer n’est donc pas une réussite d’un bout à l’autre, manquant trop régulièrement de clarté pour être effectif d’un bout à l’autre. Jeremy Renner est par contre réellement excellent et donne le jour à un homme qui est à la fois perturbant, et envers lequel il est difficile de rester insensible. C’est alors un peu dommage qu’avec une telle performance et un film qui cherche plus à sonder la psychologie du tueur que de relater les faits, le film échoue étrangement à nous offrir une réponse à ce sujet.

Réalisateur et scénariste : David Jacobson
Casting : Jeremy Renner, Bruce Davison, Artel Kayàru, Matt Newton, Dion Basco, Kate Williamson, Christian Payano, Tom’ya Bowden, Sean Blakemore.