Exit Through the Gift Shop (2010)

mercredi 08 septembre 2010 à 22:40

Résumé : Banksy est un artiste graffeur britannique de réputation mondiale. Il est connu entre autres pour ses oeuvres sur le mur qui sépare la Palestine et Israël et pour ses installations décalées dans les grands musées. Son premier film raconte l’histoire de Thierry Guetta, un français excentrique qui se reconvertit en documentariste en suivant les traces des maîtres du Street Art.

Cela faisait quelque temps que je n’avais pas eu l’occasion de regarder un documentaire et j’attendais Exit Through the Gift Shop avec une certaine impatience. C’est un peu le The Cove 2010.

Réalisé par le street artiste Banksy, ce film raconte l’histoire du français Thierry Guetta qui vit en Californie et qui filme toute sa vie, en continu. Lors d’un voyage en France dans sa famille, il est introduit au street art par son cousin, connu sous le pseudo Invader. Thierry devient passionné par cet univers et va se mettre à suivre des street artistes. On est à la fin des années 90.

Le film retrace une aventure peu commune qui mènera à la création de Mr. Brainwash, ou comment Thierry est devenu à son tour un artiste.

Il semble qu’il y ait une polémique autour de la véracité de l’histoire, mais peu importe. Que ça soit vrai ou faux, ne change pas ce que le film raconte. Ou comment une personne qui connait tout ce qui fait un artiste décide d’en devenir un et le fait avec succès. Thierry a appris des plus grands et les émule. Il est un homme qui vit dans un monde bien à lui et ne voit pas vraiment ce qu’il fait. Cela dit, il a su comment se fabriquer une crédibilité et s’il le fait de manière inconsciente, il est difficile de ne pas voir une critique claire du consumérisme qui absorbe une culture et ses codes pour mieux les exploiter à grande échelle, les pervertir, et en retirer un profit.

Thierry recycle et fait gros, mais derrière son art il manque le sens que les autres street artistes tentent d’apporter à leur propre travail. Le fait est qu’il devienne artiste du jour au lendemain dit tout ce qu’il y a à dire.

Cela dit, pour revenir au film, j’ai beaucoup aimé les deux premiers tiers qui montrent l’univers du street art avec un sens de l’aventure et une signification qui manque à la dernière partie qui se concentre sur la transformation de Thierry en artiste. Certes, sans cela, le film n’aurait pas de réel message, mais c’est, en quelque sorte, un autre sujet.

Au final, Exit Through the Gift Shop se révèle assez captivant, en disant autant sur les street artistes que sur les gens qui rencontrent leur travail avec, vous l’avez compris, les dérives inévitables. Il s’agit peut-être d’un canular qui a l’audace de ne pas se dévoiler, contraire à Radiant City, mais cela ne lui enlève aucunement ses qualités et sa volonté à définir ce qu’est l’art et qu’est qu’un artiste.

Réalisateur : Banksy.
Avec : Banksy, Shepard Fairey, Thierry Guetta, Rhys Ifans, Joshua Levine.