Fast & Furious 6 (2013)

mardi 16 juillet 2013 à 10:15

Fast & Furious 6 (2013)

Après le premier Fast & Furious, il semblait clair que le studio exploitant la franchise avait du mal à faire quoi que ce soit de ce qu’elle avait entre les mains. Il manquait sérieusement une vision derrière ces suites qui ne se ressemblaient pas et qui ne paraissaient même pas exister dans le même univers.

Quand Vin Diesel et Paul Walker ont décidé de revenir ensemble dans le 4ème opus, on hérita du pire épisode de la franchise, mais il a semé des graines qui ont poussé pour donner forme à ce qui se révèle être à présent une suite de films de plus en plus décomplexée qui assume totalement la démesure de son histoire. Concrètement, Fast & Furious a trouvé sa voix avec son numéro 5 et la dernière aventure de la bande à Vin Diesel s’occupe à parfaire le résultat en reliant à peu près tout ce qui trainait par-ci par-là pour offrir une mythologie qui donne l’impression que tous les ratages avaient finalement un sens.

Fast & Furious 6 (2013)

Pour ce faire, Furious 6 débute par un générique qui s’affaire à résumer l’histoire racontée jusque-là. Après cela, on pose une conjoncture aussi grotesque qu’espérée dans un de ces films afin de justifier de l’action avec des explosions, des poursuites, des fusillades et des courses illégales. Le tout nous conduisant vers deux grands passages explosifs aussi outrageusement ridicules que réjouissants.

Néanmoins, ce sixième film parait être là pour nous offrir plus que des courses poursuites ahurissantes, puisque l’on force dans l’intrigue un thème central : la famille. L’idée est d’articuler autour du sujet une progression des protagonistes pour pouvoir les entrainer vers une forme de conclusion. À partir de celle-ci, la franchise pourra bâtir du neuf, en quelque sorte.

Fast & Furious 6 (2013)

Fast & Furious 6 (2013)

En attendant de voir si cela sera utilisé convenablement dans le septième épisode, Furious 6 se révèle être une réussite pour un film Fast & Furious. On retrouve bien entendu la paresse habituelle au niveau de l’écriture, tout particulièrement dans celle des dialogues, Paul Walker ne sait toujours pas jouer et la majorité des twists sont aussi ridicules que les justifications apportées pour essayer de nous faire croire le contraire. Mais on ne regarde pas ce type de film pour tout cela, bien au contraire. On attend de l’action over the top et… c’est tout.

Certes, Furious 6 est aussi anecdotique que ses prédécesseurs sur un plan artistique, mais c’est un divertissement grand public qui s’affiche fièrement comme tel, n’insultant personne en tentant d’être ce qu’il n’est pas – à l’opposée de ce que l’on a eu avec le dernier Die Hard. À ce stade, Justin Lin a réussi à rendre la franchise aussi sympathique que possible, délivrant tout ce qu’il promet sans oublier de paver le terrain pour la suite, car la série Fast & Furious est à la période estivale ce que Saw fut à Halloween durant toutes ces années. Ce n’est peut-être pas brillant, mais on sait ce que l’on va avoir et on ne peut qu’apprécier de ne pas être trompé sur la marchandise.

Fast & Furious 6 (2013)

Réalisateur : Justin Lin ; Scénariste : Chris Morgan.
Casting : Vin Diesel, Paul Walker, Dwayne Johnson, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, Tyrese Gibson, Chris Bridges, Sung Kang, Luke Evans, Gina Carano, John Ortiz, Gal Gadot, Joe Taslim, Elsa Pataky, Kim Kold, Shea Whigham, Jason Statham.