Father of Invention (2010)

mercredi 02 novembre 2011 à 23:07

Ces dernières années, Kevin Spacey semble s’être lancé dans une double carrière, jouant dans ce que j’appellerais simplement des « Kevin Spacey Movies » ou partageant l’affiche de film à plus gros budget où il est légèrement sous-employé.

Father of Invention fait partie de la première catégorie, évidemment. Spacey joue Robert Axle, le roi du télémarketing qui fabriquait des objets et les vendait lui-même, like a Boss. Il était riche jusqu’au jour où l’une de ses inventions coupa le doigt des usagers. Pouf ! 10 ans plus tard, Robert sort de prison et est prêt à se remettre en selle.

Le truc, c’est que derrière l’histoire de cet homme qui a trop d’idées, il s’agit surtout d’explorer la relation qu’il entretient avec sa fille. C’est cruellement prévisible dans ce sens, et ce, du début à la fin. Certes, Kevin Spacey donne corps à son personnage avec tout l’enthousiasme qu’il possède, mais il a beau faire de son mieux, le scénario est péniblement plat. Pour ne rien arranger, sa fille est jouée par Camilla Belle qui n’est pas à la hauteur pour faire face à un acteur de la trempe de Spacey, et c’est peu dire.

Le reste du casting secondaire est tout de même assez bon, bien que globalement sous-employé – en particulier Johnny Knoxville dont le personnage avait pourtant tant de potentiel. Dans cet esprit, j’ajouterais que j’aime beaucoup Heather Graham (de manière générale) et je trouve dommage qu’elle n’ait pas plus de rôles majeurs. C’est une des choses à laquelle j’ai eu le temps de penser en appréciant les scènes qu’elle partage avec Kevin Spacey et qui font partie des meilleurs moments du film, ce qui rend le fait que leur histoire n’ait pas de véritable conclusion encore plus démonstratif de ce qui ne va pas avec ce foutu scénario.

Father of Invention est donc réservé à ceux qui comme moi regardent un film juste parce qu’il y a Kevin Spacey au générique – j’avoue pourtant ne pas me résoudre à voir Horrible Bosses. Sinon, passer son chemin est probablement préférable.

Réalisateur : Trent Cooper ; Scénaristes : Trent Cooper, Jonathan D. Krane.
Casting : Kevin Spacey, Camilla Belle, Heather Graham, Johnny Knoxville, Anna Anissimova, Craig Robinson, Virginia Madsen, Jack McGee, Rhoda Griffis.