Fifty Shades of Grey a ses deux têtes d’affiche, mais est-ce suffisant pour qu’on s’intéresse au film ?

lundi 02 septembre 2013 à 20:35

Fifty Shades of Grey – ou Cinquantes nuances de Grey Il fut un temps où j’espérais encore que certains projets cinématographiques s’effondreraient avant de voir le jour. C’était un processus qu’on pourrait presque qualifier de naturel, surtout quand les studios développaient des films avec le même sujet ou autre. Des fois, c’est juste parce que c’était purement mauvais et c’était une bonne chose. Aujourd’hui, je ne me nourris plus trop d’illusions, car Hollywood est devenu impitoyable et résistant, prêt à mener à bien les pires entreprises.

Pourquoi je vous écris tout cela ? Car, il semble que l’adaptation de Fifty Shades of Grey est toujours en voie de voir le jour, et cela ne me surprend pas. Quoi qu’il en soit, le but n’est clairement pas d’en faire un film de seconde zone, la réalisation ayant été confiée à Sam Taylor-Johnson (Nowhere Boy) qui devra alors porter à l’écran le scénario de Kelly Marcel – co-créatrice de la série Terra Nova (hum hum) et co-scénariste de Saving Mr. Banks.

Fifty Shades of Grey – ou Cinquante nuances de Grey chez nous – est un roman « érotique » d’E.L. James qui retrace la relation entre la jeune diplômée Anastasia Steele et l’homme d’affaires, Christian Grey. Les deux vont entretenir une liaison à tendance sado-machosiste, mais d’après ce que j’ai cru comprendre, ils ont surtout de gros problèmes émotionnels. Je ne peux pas en dire plus sur le sujet, je ne l’ai pas lu – simplement quelques extraits sur internet et c’était suffisant selon moi.

Dakota JohnsonAprès avoir associé autant de noms que possible aux têtes d’affiche, c’est donc maintenant officiel : Dakota Johnson (la fille de Don Johnson et Melanie Griffith) et Charlie Hunnam seront respectivement Anastasia et Christian. C’était donc plus ou moins la nouvelle du jour, bien que je ne sois pas très sûre du pourquoi on devrait s’y intéresser à ce stade.charlie hunnam
Fifty Shades of Grey est réputé pour tout simplement être un livre particulièrement mal écrit et loin d’être le roman sulfureux que le postulat de base vend. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose semble-t-il, mais cela parait suffisant pour justifier qu’on veuille parler de son adaptation cinématographique.

Pour le coup, j’ai écrit beaucoup pour un film dont je pense qu’on reparlera au plus tôt avec la bande-annonce pour juger un peu comment Sam Taylor-Johnson et le reste de l’équipe filmique vont réussir à élever le niveau général de l’œuvre pour en faire un film un minimum potable. Je ne demande qu’à être surprise, soit dit en passant. Cette adaptation a un avantage tout de même : si le roman est aussi mauvais que sa réputation, cela ne devrait pas être difficile de faire mieux.

La date de sortie au cinéma de Fifty Shades of Grey est prévue pour le 1er août 2014 aux Etats-Unis. Aucune date n’a encore été fixée pour la France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *