Flags of Our Fathers (2006)

samedi 13 mars 2010 à 22:35

Résumé : Au cinquième jour de la sanglante bataille d’Iwo Jima, cinq Marines et un infirmier de la Navy hissent ensemble le drapeau américain au sommet du Mont Suribachi, tout juste repris aux Japonais. L’image de ces hommes unis face à l’adversité devient légendaire en l’espace de quelques jours. Elle captive le peuple américain, las d’une guerre interminable, et lui donne des motifs d’espérer. Pour mettre à profit cet engouement, les trois « porte-drapeaux » sont livrés à l’admiration des foules. Leur nouvelle mission : servir leur pays en vendant les précieux Bons qui financent l’effort de guerre. Le laconique John « Doc » Bradley, le timide Amérindien Ira Hayes et le fringant Rene Gagnon se prêtent au jeu avec un dévouement exemplaire. Ils sillonnent sans relâche le pays, serrent des milliers de mains et prononcent des allocutions. Mais, en leur for intérieur, une autre bataille se livre…

Cela fait pas mal de temps que j’ai mis en pause le mini-challenge Clint Eastwood, il est donc grand temps de le reprendre, histoire d’y mettre un terme.

Flags of Our Fathers ou Mémoires de nos pères n’est pas un film de guerre comme un autre, d’ailleurs, c’est à peine un film de guerre, car on suit trois soldats qui ont planté un drapeau et qui font la tournée des USA pour récolter des fonds pour l’effort de guerre. La construction du film fait que l’on passera quand même du temps dans la bataille, mais cela n’est pas le cœur de toute l’histoire.

Le but du film est de raconter ce qu’une simple photo a fait pour la guerre et ce qu’elle a fait des hommes qui étaient dessus. L’approche est intéressante, car l’utilisation de cet angle d’approche pour raconter un moment d’histoire est originale. Malgré ça, j’ai trouvé que c’était également responsable d’un trop grand éloignement. En gros, je n’ai pas trouvé le film très immersif. Il y a un côté presque documentaire qui crée une distance avec les personnages, comme si on ne faisait que les observer au lieu de vivre ce qui se déroule avec eux.

Cela n’enlève cependant rien à l’aspect technique parfaitement maitrisé du film et au fait que les acteurs sont excellents, en particulier Adam Beach, mais vu que c’est lui qui est le moins effacé, c’est presque normal qu’il sorte du lot.

Flags of Our Fathers est en tout plutôt instructif et nous montre cette période de l’Histoire sous un jour différent de ce à quoi on a l’habitude. J’ai donc bien apprécié, à défaut d’adorer.

Réalisateur : Clint Eastwood ; Scénaristes : William Broyles Jr. & Paul Haggis.
Casting : Ryan Phillippe, Jesse Bradford, Adam Beach, John Benjamin Hickey, John Slattery, Barry Pepper, Jamie Bell, Paul Walker, Robert Patrick & Neal McDonough.