Four Lions (2010)

samedi 28 août 2010 à 19:02


Résumé : L’histoire d’un groupe de quatre terroristes islamistes britanniques qui sont bien décidés à fabriquer des bombes et à rejoindre le Paradis.

Four Lions parle d’un groupe de terroristes britanniques qui planifient quelque chose de gros, enfin, ils l’espèrent. Précisons qu’il s’agit d’une comédie satirique pour qu’il n’y ait pas de confusion au sujet du ton du film, même si, justement, la façon dont c’est filmé est loin d’être courante pour une comédie.

Il y a alors un décalage entre la thématique, le sérieux des personnages, le fait qu’ils sont majoritairement stupides et la manière dont on perçoit le tout. L’humour trouve majoritairement son origine dans le fait qu’ils sont à côté de la plaque et se basent sur des clichés. Ou plutôt, ils essaient de devenir le cliché médiatique du parfait terroriste, mais ils sont vraiment idiots, sauf Omar. Riz Ahmed joue ce dernier et ça lui va plutôt bien – je ne l’ai jamais vu dans le rôle du comique de service de toute façon et je ne suis pas sûr que ça lui irait. Ici, il est celui qui a de l’ambition et de la jugeote. Malheureusement, il n’est pas non plus très doué.

Nos wannabe terroristes planifient donc d’attaquer quelque chose, fabriquent des bombes, essaient de ne pas se faire démasquer. Le fait est que personne ne les soupçonne et là où le film montre qu’il n’est pas juste une blague, c’est dans la façon dont ils s’intègrent à la société et la manière dont les musulmans sont perçus.

Bref, Four Lions délivre la dose d’humour attendue (même plus encore à ce niveau), sans pour autant être dénué de propos. De plus, il ne tombe pas dans le ridicule ou la parodie burlesque. Les personnages veulent accomplir un acte de terreur, mais ils sont attachants, et l’humour arrive à faire que l’on ne soit pas dérangé par cela. Globalement, c’est donc assez réussi.

Réalisateur : Christopher Morris ; Scénaristes : Jesse Armstrong, Sam Bain, Simon Blackwell.
Casting :
Riz Ahmed, Kayvan Novak, Preeya Kalidas, Julia Davis, Craig Parkinson, Will Adamsdale, Chris Wilson, Alex Macqueen, Benedict Cumberbatch.