Gamer (2009)

lundi 23 novembre 2009 à 21:58

Gamer (2009)

Résumé : Dans un futur proche, les nouvelles technologies ont fait évoluer le jeu vidéo. Le principe créé pour le jeu « Les Sims » est appliqué à des êtres humains qui sont manipulés par des joueurs en ligne. Le milliardaire Ken Castle a créé le divertissement ultime : « Slayers », un jeu vidéo dans lequel des condamnés à mort, guidés à distance par des joueurs en ligne, s’entretuent lors de combats diffusés sur les écrans du monde entier. S’ils survivent à 30 épreuves, ils retrouveront leur liberté. Kable, téléguidé par Simon, un ado fan de réalités virtuelles est aujourd’hui la star du jeu. Mais Kable ne s’appartient pas : arraché à sa famille, emprisonné et forcé à combattre contre sa volonté, ce gladiateur des temps modernes doit survivre assez longtemps pour s’échapper du jeu et regagner sa liberté…

Gamer nous recycle une fois de plus le coup des condamnés qui se retrouvent dans des jeux mortels à la popularité mondiale et qui doivent survivre pour gagner leur liberté. Bien entendu, les dés sont pipés et il n’ont qu’une seule solution : s’évader. Ici, c’est Gerard Butler qui endosse le rôle du tueur en quête de sa famille et superstar du jeu à la mode dans lequel il risque perpétuellement de se faire tuer.

Côté scénario, rien de particulièrement intéressant et pour le reste, on ne peut pas dire que c’est mirobolant. A un moment je me suis demandé ce que pouvaient bien chercher à faire les réalisateurs. Cela part dans tous les sens, c’est juste complètement bordélique à un point rarement atteint. Le pire étant que ce n’est même pas vraiment fun. Certes, il y a quelques scènes d’actions qui défouraillent bien, mais le montage avec tous les petits effets visuels qui nous rappellent sans cesse que c’est un jeu, et bien, ça casse l’immersion. Sinon, le casting est sympathique sur papier, mais à part Butler et sa top modèle de femme dans le film, ils sont presque tous insupportables.

C’est donc naze et, dans le genre, je préfère largement Death Race. Il faut croire qu’avec Jason Statham on a moins de chance de se tromper.

Passez votre chemin

Réalisateurs & scénaristes : Mark Neveldine, Brian Taylor
Casting : Gerard Butler, Michael C. Hall, Amber Valletta, Alison Lohman, Logan Lerman, Kyra Sedgwick, Milo Ventimiglia, Ludacris, John Leguizamo, Terry Crews, Aaron Yoo, John de Lancie, Jonathan Chase, Zoe Bell, Noel Gugliemi.