Green Zone (2010)

samedi 12 juin 2010 à 23:26

Résumé : Pendant l’occupation américaine de Bagdad en 2003, l’adjudant-chef Roy Miller et ses hommes ont pour mission de trouver des armes de destruction massive censées être stockées dans le désert iraquien. Ballotés d’un site piégé à un autre, les militaires découvrent rapidement une importante machination qui modifie le but de leur mission. Pris en filature par des agents, Miller doit chercher des réponses qui pourront soit éradiquer un régime véreux soit intensifier une guerre dans une région instable.

Sur papier, du moins, si on ne regarde que la partie technique, Green Zone avait un écho de Bourne. C’est une étrange comparaison à faire une fois que l’on a vu le film, car certes, Greengrass a toujours le même style et Matt Damon est bien dans le premier rôle, mais son personnage n’a rien avoir avec Jason Bourne et le sujet du film pourrait difficilement être comparable.

On se retrouve en 2003, l’invasion de l’Irak. Les forces américaines sont à Bagdad et la démocratie est « en route ». Il y a juste un problème : pas d’armes de destruction massive. Étrange ! surtout pour Chief Miller qui est envoyé sur place avec son équipe pour les récupérer. A la place, il enchaîne les embuscades et revient éternellement les mains vides. Il va, par le fruit du hasard, se retrouver en position d’obtenir des réponses. Pris entre les services gouvernementaux qui cherchent à contrôler et manipuler l’information, il va découvrir la vérité, mais celle-ci semble impossible à révéler tellement tout le monde s’acharne à l’en empêcher.

Green Zone a donc un héros assez idéaliste, ce qui n’est pas un mal, mais ça aurait été un peu mieux si le propos du film ne finissait pas par sonner si naïf. Malgré ça, il faut reconnaître que le scénario est assez bien construit et qu’il n’y a pas de temps mort. C’est d’ailleurs un film d’action diablement efficace au point que son approche thématique trop binaire ne devient pas un obstacle. En fait, j’ai finit par mettre ça de côté et j’ai pris beaucoup de plaisir à simplement me laisser mener dans l’action et le suspens.

La fin est par contre un peu trop prévisible, mais vu qu’il fallait rejoindre la réalité, ça n’est pas trop surprenant. Il y a juste la petite pointe d’utopie avec Amy Ryan en conclusion qui est légèrement de trop.

Bref, Green Zone est un très bon film d’action qui se perd légèrement en voulant réécrire l’histoire, mais on peut facilement lui pardonner ça.

Réalisateur : Paul Greengrass ; Scénariste : Brian Helgeland.
Casting : Matt Damon, Greg Kinnear, Brendan Gleeson, Amy Ryan, Khalid Abdalla, Jason Isaacs, Antoni Corone, Sean Huze, Nicoye Banks, Bijan Daneshmand.