Hackers Are People Too (2008)

vendredi 09 janvier 2009 à 18:22

Hackers Are People Too (2008)

Hackers Are People Too est un documentaire d’environ 45 minutes qui nous parle de la communauté des Hackers pour nous montrer que ce sont des gens normaux.

Je ne comprendrais jamais le besoin des gens qui se disent si fiers de ce qu’ils sont et qui pourtant font tout pour être accepté dans un monde qui, s’il les laissait entrer, leur enlèverait ce qu’ils ont. Dans ce doc, réalisé par la communauté, et je dirais presque « pour la communauté », nous croisons un paquet de Nerds fiers d’eux-même, qui aiment parler d’eux et qui ont terriblement besoin d’amour.

First things first. Un hacker, ce n’est pas un sale pirate, c’est une personne qui est passionnée par la compréhension de la technologie. Cela le pousse à démonter, remonter, et créer plein de chose. Juste parce que c’est compulsif chez lui. Il ne veut pas faire de mal et n’en fera pas. Les méchants hackers sont minoritaires.

C’est un point important du documentaire. Montrer que ce ne sont pas des méchants. Le problème, d’après moi, c’est que cette communauté est certes très ouverte, mais se regarde énormément le nombril, comme la majorité des communautés. Ils aiment se croire différents, car se sont des Nerds, mais dans le fond, la majorité des gens interviewés laissent énormément transpirer leur besoin de contact humain. Le point faible est donc d’avoir tout tourné lors de conventions où les Hackers se retrouvent. Qui sont-ils dans la vraie vie, quand ils ne se transforment pas en groupe ? C’est ça qu’il aurait fallut montrer pour ne pas que le film ressemble autant à une propagande avec pour message : « Aime le hacker, c’est ton ami ».

Bref, j’ai connu des gens comme dans ce doc, du coup, j’ai surement été un peu énervé par le côté démago du discours. Le truc, et ça ne s’applique pas qu’à la communauté des hackers, c’est, comme je le disais au début, que je ne saisis pas pourquoi ils crient haut et fort combien leur différence est importante alors que d’un autre côté, ils font un doc pour dire que dans le fond, non, ils ne sont pas différents.

Finalement, le message est que le hacker est une personne qui est comme tant d’autres : il a du mal à trouver sa place dans le monde.

C-