Ip Man (2008)

dimanche 17 octobre 2010 à 19:16

Résumé : Film biographique sur la vie de Ip Man, un maître de Kung-Fu spécialisé dans le style Wing Chun et qui fut le mâitre de Bruce Lee. Dans les années 30, Ip Man vit à Foshan dans le sud de la Chine, lors de l’occupation japonaise. Face à ses indéniables talents en matière d’arts martiaux, les japonais lui demandent d’entraîner les soldats, ce qu’il refuse catégoriquement. Il va alors devoir lutter pour sa survie.

Je remercie beaucoup Cinetrafic, fournisseur officiel du Blu-Ray. Pour cette raison, vous avez le droit à plus qu’un avis sur le film, mais aussi à un regard sur l’édition DVD avec ses bonus.

Le film

Cela fait pas mal de temps que je ne prends plus vraiment le temps de m’intéresser au cinéma asiatique. Il y a de ça 2-3 ans, je regardais régulièrement des films principalement hong-kongais et un peu coréen, mais je me suis éloigné des productions de ses pays pour plusieurs raisons et ce n’est pas vraiment le moment d’en parler.

En recevant IP Man, je me suis dit que c’était une bonne occasion de renouer avec l’Asie, même si le dernier film de Wilson Yip que j’ai vu était SPL et qu’il m’avait beaucoup déçu. Enfin bon, ici c’est un autre genre, mélange historique et Kung-Fu qui a ravivé chez moi quelques souvenirs, ayant beaucoup aimé la série des Il était une fois en Chine back in the days.

IP Man s’intéresse à un maître de la boxe Wing Chun qui était plutôt discret et très modeste. La première partie du film sert à montrer la belle vie qu’il menait au début des années 30, tandis que la seconde montre l’occupation japonaise et ce qu’IP Man vécut alors.

La séparation entre les deux époques est d’ailleurs un peu brutale, surtout que la première demi-heure traine en longueur, insistant vraiment trop sur les présentations. Certains éléments seront quand même primordiaux par la suite, mais ça n’enlève rien au fait que les démonstrations de kung-fu ne sont justement que des démonstrations et qu’il n’était pas nécessaire de s’attarder aussi longtemps sur ce point.

La seconde partie se concentre par contre sur des choses bien plus intéressantes, que ce soit au niveau de la représentation de la vie durant l’occupation, ou au niveau du développement des personnages. Là, certains gagnent réellement en épaisseur et les situations compliquées dans lesquelles ils se trouvent posent des dilemmes qui aident l’histoire à ne pas tomber dans la facilité. Et c’est tant mieux, car le scénario est tout de même assez prévisible, la réalisation donnant parfois de trop gros indices.

Cela dit, la plus grande force du film se trouve dans ses combats qui sont véritablement excellents. C’est Sammo Hung qui s’est occupé de la chorégraphie et il n’a clairement pas perdu la main, surtout que le mélange de techniques de combat n’a pas dû faciliter la tâche.

Pour finir, un petit mot pour dire que Donnie Yen est également très bon dans son rôle.

Réalisateur : Wilson Yip ; Scénariste : Edmond Wong.
Casting : Donnie Yen, Simon Yam, Hiroyuki Ikeuchi, Xiong Dai Ling, Lam Ka Tung, Fan Siu-wong, Chen Zhihui.

Le Blu-Ray

Technique : J’ai parfois été assez déçu par des éditions DVD de HK Video, mais le problème était souvent dû aux masters d’origine mal conservés. Ce blu-ray n’a clairement pas ce problème, le film est récent et l’image sublime, même sur mon équipement limité. D’ailleurs question son, je crains ne pas pouvoir non plus délivrer une opinion à la hauteur de l’édition, mais je dirais quand même que la piste (VO) est assez détaillée et les voix plutôt bien équilibrées avec la musique.

Interviews des acteurs et du réalisateur : Même s’il y a là du matériel en grande partie promotionnel, les interviews sont assez intéressantes, certaines sont presque trop courtes.

Making of : Si on regarde les interviews avant, ce making of se révèle d’un intérêt limité, puisqu’il se compose en grande partie d’extraits de ces fameuses interviews.

Scènes de tournage : De courtes featurettes sur les lieux de tournages, ça apporte des détails intéressants.

Scènes coupées : Une fois de plus, elles ont été coupées, et il y avait une bonne raison pour cela. Vraiment accessoire.

Bandes-annonces HK Video

Merci à notre partenaire Cinetrafic et  au distributeur Metropolitan FilmExport.
Les films d’arts martiaux hongkongais
Fiche Ip Man