James Bond Girls, l’album des 50 ans d’un mythe

vendredi 07 décembre 2012 à 14:12

À l’occasion des 50 ans de James Bond au cinéma, un florilège de livres a fait son apparition dans les librairies dont James Bond Girls, l’album des 50 ans d’un mythe aux éditions Premium.

Forcément, il y a un peu d’opportunisme, mais cela ne signifie pas pour autant que ce n’est pas une bonne idée. N’étant pas une spécialiste du sujet, j’y voyais en tout cas la possibilité d’en apprendre un peu plus sur ces figures féminines qui sont alors les représentantes de toute une évolution sur la femme dans la société – pour le meilleur et pour le pire.

Seulement, James Bond Girls, l’album des 50 ans d’un mythe est un livre à l’approche très succincte et codifiée, aux textes qui s’enchainent sans jamais vraiment entrer dans les détails et qui, en plus, trouvent le moyen d’être répétitifs. Il y a des petites informations par-ci par-là, une fluidité dans le texte qui fait tourner les pages, soutenue par le fait que je maitrise très peu le sujet. Je ne pense pas qu’un amateur de James Bond puisse vraiment y trouver son compte, si ce n’est peut-être quelques anecdotes qu’il ait oubliées (ou qu’il ne connaissait pas).

Le livre a l’ambition de nous présenter les James Bon Girls sous un angle féministe qu’il est difficile de maintenir d’un bout à l’autre et qui, en étant survolé, met finalement très mal en relief l’évolution des ces femmes dans les films – et par extension, dans la société.

Cette approche superficielle pourrait être tolérable à un certain niveau si les photos qui alimentent l’ouvrage étaient vraiment de qualité. Après tout, cela permet de découvrir le sujet avec de belles images. Seulement, la majorité des photos sont pixellisées et floues. À quoi cela sert-il qu’elles remplissent toute une page si c’est pour un si mauvais effet ? Pire, c’est que cela n’affecte pas que les premiers films, certaines à l’ère Pierce Brosnan sont du même acabit – et il est difficile de le justifier.

James Bond Girls, l’album des 50 ans d’un mythe passe donc à côté d’une opportunité pour n’être qu’un livre anecdotique avec des images qui ne rendent pas du tout justice aux fameuses James Bond Girls.