Leatherheads / Jeux de dupes (2008)

mardi 06 janvier 2009 à 13:49

Leatherheads / Jeux de dupes (2008)

Résumé : En 1925, Dodge Connolly, capitaine d’une équipe de football américain, convainc une star de l’équipe universitaire de se joindre à eux, dans l’espoir de faire de ce sport une activité populaire aux Etats-Unis. Mais la nouvelle recrue, héros de la Première Guerre Mondiale, cache peut-être des secrets. Lexie Littleton, une journaliste engagée, décide de les découvrir. Pendant son enquête, elle est courtisée par le capitaine et son joueur, instaurant une rivalité dangereuse pour l’équipe. Estimant que les règles de l’amour ressemblent à celles du football américain, Dodge va tenter de sauver don équipe et de séduire la femme de ses rêves.

Dernière réalisation de George Clooney, le film est arrivé avec une presse plus que moyenne, ce qui fait que, contrairement à d’habitude, ma curiosité n’était pas à son comble, j’avais même perdu mon enthousiasme. Pour l’occasion, George s’essaie à la comédie romantique sportive, va-t-on dire, car il ne faudrait pas aller chercher trop loin la profondeur, ou la pseudo analyse du jeu que le film peut offrir. Tout – ou presque – est basé sur le couple Clooney-Zellweger et Krasinski est totalement invisible, bouffé par les deux acteurs principaux, qui pourtant, ne sont pas au sommet de leur art, tout particulièrement pour la partie féminine.

De la bonne répartie, des scènes old school comme les aiment tant les américains, des clichés, de la baston dans les bars, en fait, Leatherheads possède la naïveté et la simplicité de l’ancien temps, nous plongeant dans une histoire gentillette qui ne décolle pas, la faute en partie au duo, justement, pas si convaincant que cela, et à la réalisation. Eh oui, qui aurait cru que j’allais écrire cela un jour ? Le film manque de dynamisme, et la difficulté de filmer le sport s’impose définitivement ici, car Clooney a bien évidemment encore beaucoup à apprendre, et disons-le, ses maitres ne jouent pas dans ce registre là. C’est un exercice de style loin d’être facile, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, et s’il n’échoue pas complètement, il ne réussit pas à insuffler un brin de créativité, et sans aller aussi loin, l’énergie nécessaire. Ce point là manque d’ailleurs beaucoup au film, un peu mou. En définitive, plus que dispensable.

A la télévision.

Réalisateur : George Clooney ; Scénaristes : Duncan Brantley & Rick Reilly.
Casting : George Clooney, Renée Zellweger, John Krasinski, Jonathan Pryce, Stephen Root, Wayne Duvall, Keith Loneker, Robert Baker.