Lola Versus (2012)

vendredi 21 septembre 2012 à 10:11

Réalisé par Daryl Wein, Lola Versus s’inscrit dans la mauvaise mouvance des comédies « romantiques » New Yorkaises faussement indé – soit avec des personnages et des situations plus ou moins excentriques.

On y suit donc Lola, incarnée par Greta Gerwig, qui voit sa vie s’effondrer quand son fiancé (Joel Kinnaman) rompt avec elle trois semaines avant le mariage. De là démarre ce qui est une quête identitaire ou de reconstruction personnelle, si ce n’est que Lola est des plus narcissiques et qu’elle ne le comprend pas tout de suite. Avant cela, elle utilise cet évènement comme une excuse pour prendre les pires décisions et mal se comporter.

L’héroïne ne se révèle alors supportable que grâce à son interprète, qui a juste l’air naturellement sympathique et qui donne le change, et cela a évité que je me mette à détester Lola et ses plates aventures. Elle a des amis qui la soutiennent (et qu’elle traite régulièrement assez mal), des parents plutôt cool qu’on ne trouve que dans ce genre de films, et en plus, son ex finit plus ou moins par revenir vers elle – et ce, à plusieurs reprises.

Lola Versus est un enchainement de situations ennuyeuses avec un personnage principal qui se plaint au sujet des hommes, de la vie et du sexe sans avoir de raison valable. On passe de la rom-com à la sex comedy pour finir sur un long-métrage qui transforme l’histoire en une sorte d’expérience de vie pour Lola. Tout cela en n’évitant pas de délivrer quelques clichés.

J’ai de la sympathie pour le casting, mais cela s’arrête là, car Lola Versus ne m’a pas fait rire une seule fois, par contre, il m’a beaucoup ennuyée.

Réalisateur : Daryl Wein ; scénaristes : Daryl Wein et Zoe Lister Jones.
Casting : Greta Gerwig, Zoe Lister Jones, Bill Pullman, Hamish Linklater, Debra Winger, Joel Kinnaman, Ebon Moss-Bachrach, Cheyenne Jackson, Jay Pharoah.