Looper (2012)

lundi 26 novembre 2012 à 12:32

Le réalisateur Rian Johnson, qui avait pas mal fait parler de lui avec son premier long-métrage Brick, revient en force avec sa troisième réalisation, Looper où il retrouve Joseph Gordon-Levitt.

Nous sommes en 2044 et dans le futur, le voyage dans le temps sera inventé, illégal et utilisé par les organisations criminelles. Joseph Gordon-Levitt est alors Joe,  un « looper », soit un tueur à gages tuant des cibles envoyées du futur qui répond, à son époque, aux ordres de Jeff Daniels (excellent dans le peu de scènes qu’il a). Les « loopers » ne sont pas forcément des gens très futés, disons-le ; ainsi, ils savent qu’à un moment ou un autre, ils vont devoir « fermer la boucle », soit tuer une version d’eux-mêmes qui aura 30 ans de plus. Cela fait partie du contrat, et ils sont payés en conséquence.


Tout cela (avec plus de détails) nous est expliqué comme il faut dans la première partie du film. En fait, Johnson se veut même trop pédagogique dans son approche, utilisant le procédé de la voix off et le personnage incarné par Paul Dano pour poser son contexte et expliquer les règles de son univers. Il cherche à donner le jour à un monde futuriste crédible et pour autant, il ne semble pas vouloir passer du temps à dépeindre réellement cette société, ses valeurs et ce qui en découle. Au lieu de cela, il y a 10% de la population qui a été touchée par une mutation qui les a dotés de pouvoirs télékinésiques. C’est au final plus ce qui intéresse Johnson au détriment du voyage dans le temps qui parait être juste un moyen de complexifier son récit – même si cela revient à ne pas respecter les règles qu’il a lui-même posé.


Looper est donc un mixte de concepts, d’idées et de genres. Entre le film d’action SF, la romance et les réflexions philosophiques sur le libre arbitre, la destinée et le sacrifice au nom de l’amour, tout se mélange avec plus ou moins de succès. Il en résulte un film qui survole tous ses sujets sans vraiment parvenir à en approfondir un seul. Johnson doit alors beaucoup à sa mise en scène et ses acteurs qui parviennent à donner corps aux émotions nécessaires pour faire entrer dans le récit.

Looper est le genre de films sur lequel il est préférable de ne pas trop tenter de chercher la logique temporelle (si Johnson est satisfait sur ce point-là, ce n’est pas mon cas) pour simplement se concentrer sur le divertissement offert. Car derrière des concepts naturellement complexes qui ne sont pas forcément bien mis en pratique se trouve un film sympathique à regarder, techniquement bien foutu et servi par des acteurs plus que convaincants.

Réalisateur & scénariste : Rian Johnson.
Casting : Bruce Willis, Joseph Gordon-Levitt, Emily Blunt, Paul Dano, Noah Segan, Piper Perabo, Jeff Daniels.