Mr. Nice (2010)

mardi 08 février 2011 à 23:03

Mr. Nice est un film britannique qui parle donc d’un trafiquant de drogues britannique, ce qui est là même chose que l’histoire d’un trafiquant américain, sauf qu’il y a au milieu des intrigues avec le MI:6, l’IRA, et que le héros est passé par Oxford.

Mr. Nice est l’un des noms d’emprunt d’Howard Marks – le film est basé sur son autobiographie –, le fameux trafiquant qui, à la base, n’était qu’un professeur comme un autre. C’est un concours de circonstances qui l’a poussé dans cette carrière et il s’en est sorti assez bien pendant longtemps.

On le suit donc à travers les ans, montant son réseau, faisant grandir sa famille, se faisant arrêté, libéré, arrêté,… C’est dans l’ensemble très classique, à croire que la majorité des trafiquants vive la même vie ou presque. D’ailleurs, celle de Marks n’est clairement pas la plus palpitante qui soit, bien au contraire. Certes, ses affaires avec l’IRA suggéraient un certain niveau de danger, mais c’est à peu près tout. Il ne trafiquait que des drogues légères, ne fréquentaient pas de toxicomanes, là encore, c’est Jim McCann de l’IRA (joué par David Thewlis) qui était son ami le plus instable, et il est la meilleure distraction du film.

Donc, dans l’ensemble, l’histoire se déroule sans jamais vraiment devenir palpitante.

Pour ne pas aider, la réalisation m’a plus d’une fois dérangé. L’utilisation d’incrustations et de textures pour donner l’impression que c’était filmé à l’époque où le film se déroule n’a pas été la plus grande idée qui soit, car ça donne un aspect cheap et factice à certains passages. La voix off est elle aussi sans originalité, mais Rhys Ifans parvient tout de même à lui donner une once d’intérêt.

Mr. Nice se laisse donc regarder sans déplaisir, mais n’est clairement pas très intéressant.

Réalisateur & Scénariste : Bernard Rose.
Casting : Rhys Ifans, Chloe Sevigny, David Thewlis, Jack Huston, Elsa Pataky, Nathalie Cox, Christian McKay, Olivia Grant, Luis Tosar.