Smells Like Cheese : Murder By Numbers (Calculs Meurtriers – 2002)

vendredi 27 avril 2012 à 18:35

Il y a 10 ans de cela, Sandra Bullock se voyait offrir l’opportunité de quitter quelque son registre pour incarner une enquêtrice dans le thriller psychologique Murder By Numbers.

À l’époque, ce ne devait pas être particulièrement bon déjà, mais j’avais 10 ans de moins et sûrement plus prompt à accepter que Ryan Gosling et Michael Pitt pouvaient camper des adolescents – même s’ils ne devraient pas vraiment. Enfin, il y a eu pire en la matière, je l’admets.

Le film a donc pris un coup de vieux sur quasiment tous les plans. Bullock doit donc attraper nos deux jeunes gens qui pensent avoir commis le crime parfait. Le scénario insiste ainsi lourdement sur l’aspect scientifique tout en ne plongeant pas concrètement dedans, l’histoire se reposant avant tout sur le psychologique des personnes – assez peu fouillé, en vérité. Il y a pas mal d’esbroufe si on y regarde d’un peu trop près.

C’est bourré de lignes de dialogues plus ridicules les unes que les autres, avec des acteurs qui ne semblent pas toujours très confortables dans leurs rôles. La palme revient à Ben Chaplin, qui doit se demander ce qu’il fout là pendant la moitié du métrage. Dans le cas de Pitt et Gosling, ils ne sont pas mauvais, mais on ne tient pas là des performances mémorables. Sandra Bullock fait plus ou moins ce qu’elle peut avec ce qu’elle a, le développement de son personnage se voulant soit disant profond ou complexe, mais c’est de la psychologie de bas étage mal inséré dans l’intrigue.

Murder By Numbers a donc singulièrement vieilli, et cela le rend encore plus prévisible d’un bout à l’autre. Je ne me rappelais pas que c’était agencé aussi vulgairement pour tout dire. Et puis, le film nous délivre d’horribles effets spéciaux sur la fin qui sont douloureux à regarder.

Aujourd’hui, on pourrait faire un thriller bien noir avec le point de départ de Murder By Numbers, qui lui, ne l’est plus beaucoup – s’il l’était en son temps.

Réalisateur : Barbet Schroeder ; scénariste : Tony Gayton.
Casting : Sandra Bullock, Ben Chaplin, Ryan Gosling, Michael Pitt, Agnes Bruckner, Chris Penn, R. D. Call, Tom Verica.