O Brother, Where Art Thou? (2000)

dimanche 14 février 2010 à 19:03

Résumé : Dans le Mississippi profond, pendant la Grande Depression. Trois prisonniers enchaînés s’évadent du bagne : Ulysses Everett McGill, le gentil et simple Delmar et l’éternel râleur Pete. Ils tentent l’aventure de leur vie pour retrouver leur liberté et leur maison. N’ayant rien à perdre et unis par leurs chaînes, ils entreprennent un voyage semé d’embûches et riche en personnages hauts en couleur. Mais ils devront redoubler d’inventivité pour échapper au mystérieux et rusé shérif Cooley, lancé à leur poursuite…

J’ai pris plus qu’un peu de retard dans le Challenge Coen Brothers, il faut donc que je m’y mette sérieusement. Pour le coup, un petit tour dans la Dvdthèque d’où j’ai ressorti ce O Brother qui commençait à prendre la poussière. Il faut dire que même si je l’ai vu plusieurs fois, cela fait maintenant quelque temps que je ne l’avais pas fait tourner.

Enfin bon, pour ceux qui ne l’auraient pas vu, O Brother c’est l’Odyssée version Mississippi au milieu de la grande dépression et d’une élection, le tout en musique. D’ailleurs, à ce sujet, au moment des best of des ‘00s, j’ai vu un top des soundtracks sur un site spécialisé qui plaçait celle de ce film à la première place. Il faut dire qu’elle est vraiment excellente et, à l’époque, ça n’était pas passé trop inaperçu, surtout que les Coen faisaient eux aussi pas mal de bruits avec leurs films.

Quoi qu’il en soit, Clooney obtenait là un rôle qui lui permit d’assoir un peu plus sa crédibilité, appuyé par l’habituel John Turturro et Tim Blake Nelson. Pour ce dernier, je n’ai jamais vraiment compris pourquoi sa carrière n’avait pas décollé sérieusement après.

Mais passons. Il est toujours difficile d’entrer dans les détails quand on connait trop un film, et celui-ci a en plus le mérite d’être relativement bien foutu d’un bout à l’autre, ce qui limite le tout à une suite de compliments. Nous avons donc de très belles performances, un scénario bien rythmé qui adapte de manière très originale l’œuvre d’Homer, et une réalisation inventive qui s’amuse avec les codes visuels de l’époque qui est dépeinte. Qu’ajouter de plus ? Vous l’avez surement vu et si ce n’est pas le cas, il va falloir sérieusement penser à remédier à cela. Moi, en tout cas, je prends toujours autant de plaisir devant, surtout avec Clooney et ses mimiques.

Réalisateurs & Scénaristes : Joel Coen & Ethan Coen
Casting : George Clooney, John Turturro, Tim Blake Nelson, John Goodman, Holly Hunter, Chris Thomas King, Charles Durning, Del Pentecost, Michael Badalucco, J.R. Horne, Brian Reddy & Wayne Duvall.