Première image de Source Code

vendredi 03 septembre 2010 à 22:35

Pas de quoi s’étouffer, mais cela n’empêche pas ces petites choses de faire le tour du web, et il n’y a aucune raison de se priver. Voilà donc la première image de Source Code, qui est, comment dire, pas très éloquente, mais c’est l’occasion de parler du prochain Duncan Jones (Moon) avec Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan, Vera Farmiga, Jeffrey Wright.

Avec la photo, une date de sortie (pas pour chez nous, bien entendu) : le 11 mars 2011.

En gros, le film met en scène Jake Gyllenhaal dans la peau d’un militaire se retrouvant dans le corps d’une autre personne et plongé dans un jour sans fin, devant revivre un attentat contre le train jusqu’à ce qu’il découvre qui est le responsable.

Trailer international pour Due Date

vendredi 03 septembre 2010 à 10:54

Robert mérite bien un second trailer, n’est-ce pas ! Donc, voici le trailer international pour Due Date. J’ai appris cette semaine que le titre français est Date Limite, et j’avoue que je ne pensais pas qu’on pouvait appliquer ce concept à une naissance. Quoi qu’il en soit, voici la vidéo :

Vous pouvez voir le premier trailer ici.

Salt (2010)

jeudi 02 septembre 2010 à 23:00

Résumé : Evelyn Salt est sans aucun doute l’un des meilleurs agents que la CIA ait jamais comptés dans ses rangs. Pourtant, lorsque la jeune femme est accusée d’être une espionne au service de la Russie, elle doit fuir. Evelyn Salt va faire appel à sa remarquable expertise pour échapper à ceux qui la traquent, y compris dans son propre camp. En cherchant à percer le secret de ceux qui la visent, Salt va brouiller toutes les pistes. Est-elle vraiment ce qu’elle prétend ? Désormais, une seule question se pose : qui est Salt ?

Je trouve qu’il y a un retour de la menace russe sur les écrans depuis un certain temps. Bien sûr, elle n’est plus abordée comme avant, mais j’ai l’impression qu’ils sont juste un peu plus présent.

Quoiqu’il en soit, Salt nous offre une femme d’action en la personne d’Evelyn Salt, qui peut, comme un homme, sauter, cogner et tout faire exploser, sans se tordre la cheville. Entre nous, si ce n’est pas du talent, je ne sais pas ce que c’est. Mais de toute façon, je ne vois pas pourquoi il n’y aurait que les hommes qui pourraient avoir le droit au premier rôle survitaminé. Angelina Jolie remplit la fonction à merveille, étant on ne peut plus crédible dans le rôle et ayant la carrure pour tenir le film sur ses épaules. Il en faudrait plus des comme elle, mais c’est un point de vue tout à fait personnel. Avec l’actrice, Liev Schreiber et Chiwetel Ejiofor délivrent ce qu’on attend d’eux.

Dans tout cela, Salt est un thriller un peu trop conventionnel, où tous les petits retournements de situations se voient venir d’un peu trop loin. La prévisibilité tend à faire perdre un peu d’intérêt au métrage. Il se suit bien, surtout qu’il délivre la dose d’action nécessaire et calibrée. En gros, il fait sur ce plan ce qu’on lui demande. Son problème est sûrement d’être réglé comme du papier à musique.

Mais enfin, cela ne m’a pas empêchée de bien apprécier le visionnage au contraire, car Salt est un film d’action bien mené, il n’y a rien à redire là-dessus.

Réalisateur : Phillip Noyce; Scénariste : Kurt Wimmer.
Casting : Angelina Jolie, Liev Schreiber, Chiwetel Ejiofor, Zoe Lister Jones, Yara Shahidi, Victor Slezak, Gaius Charles, Corey Stoll, Cassidy Hinkle, Kevin O’Donnell, Tobias Campbell, James Cronin, Ethan Ladd

Affiche Française : Let Me In

mercredi 01 septembre 2010 à 22:42

Voici l’affiche française de Let Me In qui sortira donc chez nous sous le titre Laisse-Moi Entrer. Elle n’est pas moche, mais je la trouve un peu trop simple, jouant forcément sur l’aspect vampire.

Robin Hood (2010)

mardi 31 août 2010 à 23:17

Résumé : À l’aube du treizième siècle, Robin Longstride assiste, en Normandie à la mort de son monarque, Richard Coeur de Lion. De retour en Angleterre et alors que le prince Jean, frère cadet de Richard et aussi inepte à gouverner qu’obnubilé par son enrichissement personnel, prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays. Il se heurte au despotique shérif du comté, mais trouve une alliée et une amante en la personne de la belle et impétueuse Lady Marianne. Robin entre en résistance et rallie à sa cause une petite bande de maraudeurs dont les prouesses de combat n’ont d’égal que le goût pour les plaisirs de la vie. Ensemble, ils vont s’efforcer de soulager un peuple opprimé et pressuré sans merci, de ramener la justice en Angleterre et de restaurer la gloire d’un royaume menacé par la guerre civile. Brigand pour les uns, héros pour les autres, la légende de « Robin des bois » est née.

Robin Hood fait parti de ces films que j’attends avec impatience au moment où ils sont annoncés et que je n’attends plus vraiment quand ils finissent par arriver. Étrange. Cela dit, ça ne m’empêche pas de le voir quand même, car un film de Ridley Scott avec Russell Crowe, c’est toujours tentant.

Et le résultat est là, avec ce film qui délivre tout ce qu’on pouvait en attendre, et pas grand-chose de plus. En fait, le problème est qu’il y a quelques surprises, mais elles sont peu nombreuses. J’ai particulièrement apprécié la partie politique, même si elle est trop maigre et que la chute est prévisible. De même, au niveau des combats, ce fut particulièrement bien mis en images. Rythmé et bien orchestré.

Par contre, ce qui est dommage, c’est que le scénario se contente de suivre une voie trop classique que ce soit dans la façon dont Robin s’impose comme un leader ou dans sa relation avec Lady Marion. D’ailleurs, à la base, Robin nous est introduit comme un archer quelque peu gredin, même s’il est honnête – dans un sens. En prenant la place de Loxley, il devient habité par une noblesse impressionnante. Il finit par mener l’armée du Roi à la guerre quand même, alors qu’avant il se contentait de se bourrer entre deux batailles.

Concrètement, il ne faut pas trop réfléchir à tout ça, sinon ça s’embrouille, surtout avec le nombre d’heureuses et de malheureuses coïncidences qui permettent aux personnages d’être aux bons endroits et aux bons moments pour que l’histoire reste fluide.

Tout ceci n’efface cependant pas le fait que le divertissement est plus qu’honnête et satisfait pleinement, même s’il y a parfois quelques longueurs qui sont principalement dues au fait que c’était prévisible et que, du coup, j’attendais impatiemment qu’on en arrive aux moments plus rythmés.

Bref, je ne voudrais pas sonner trop négatif, car j’ai vraiment passé un bon moment devant ce film et je le reverrais avec plaisir, mais je pense que si l’angle pourri « avant la légende » avait été évité, ça aurait pu donner un film moins prévisible. Genre, raconter la même histoire, mais sans la situer dans l’univers de Robin Hood, comme ça, en plus, on aurait pu se passer de quelques éléments présents uniquement pour ancrer l’histoire dans le bon contexte.

Réalisateur : Ridley Scott ; Scénariste : Brian Helgeland.
Casting : Russell Crowe, Cate Blanchett, William Hurt, Mark Strong, Eileen Atkins, Mark Addy, Max von Sydow, Danny Huston, Oscar Isaac, Matthew Macfadyen, Scott Grimes, Kevin Durand, Alan Doyle.

Galerie : The American

lundi 30 août 2010 à 21:44

The American sort le 1er septembre aux USA, donc je profite de l’occasion pour faire une petite galerie. Apparemment, il est prévu pour le 27 octobre chez nous. Enfin, les dates, on s’en fout un peu, vu que ce qui nous intéresse ici, ce sont les images. Donc, en gros, j’ai réuni au même endroit les photos que j’avais, blog d‘Anton Corbijn compris. Il y en a que j’ai déjà posté et d’autres non. Je vous laisse regarder tout ça :

Lire la suite

Four Lions (2010)

samedi 28 août 2010 à 19:02


Résumé : L’histoire d’un groupe de quatre terroristes islamistes britanniques qui sont bien décidés à fabriquer des bombes et à rejoindre le Paradis.

Four Lions parle d’un groupe de terroristes britanniques qui planifient quelque chose de gros, enfin, ils l’espèrent. Précisons qu’il s’agit d’une comédie satirique pour qu’il n’y ait pas de confusion au sujet du ton du film, même si, justement, la façon dont c’est filmé est loin d’être courante pour une comédie.

Il y a alors un décalage entre la thématique, le sérieux des personnages, le fait qu’ils sont majoritairement stupides et la manière dont on perçoit le tout. L’humour trouve majoritairement son origine dans le fait qu’ils sont à côté de la plaque et se basent sur des clichés. Ou plutôt, ils essaient de devenir le cliché médiatique du parfait terroriste, mais ils sont vraiment idiots, sauf Omar. Riz Ahmed joue ce dernier et ça lui va plutôt bien – je ne l’ai jamais vu dans le rôle du comique de service de toute façon et je ne suis pas sûr que ça lui irait. Ici, il est celui qui a de l’ambition et de la jugeote. Malheureusement, il n’est pas non plus très doué.

Nos wannabe terroristes planifient donc d’attaquer quelque chose, fabriquent des bombes, essaient de ne pas se faire démasquer. Le fait est que personne ne les soupçonne et là où le film montre qu’il n’est pas juste une blague, c’est dans la façon dont ils s’intègrent à la société et la manière dont les musulmans sont perçus.

Bref, Four Lions délivre la dose d’humour attendue (même plus encore à ce niveau), sans pour autant être dénué de propos. De plus, il ne tombe pas dans le ridicule ou la parodie burlesque. Les personnages veulent accomplir un acte de terreur, mais ils sont attachants, et l’humour arrive à faire que l’on ne soit pas dérangé par cela. Globalement, c’est donc assez réussi.

Réalisateur : Christopher Morris ; Scénaristes : Jesse Armstrong, Sam Bain, Simon Blackwell.
Casting :
Riz Ahmed, Kayvan Novak, Preeya Kalidas, Julia Davis, Craig Parkinson, Will Adamsdale, Chris Wilson, Alex Macqueen, Benedict Cumberbatch.

Tournage en cours pour The Three Musketeers

vendredi 27 août 2010 à 19:28

Le roman d’Alexandre Dumas a le droit à une nouvelle adaptation, et en 3D s’il vous plait ! On passe sur ce dernier détail très commercial pour se concentrer sur le fait que Les Trois Mousquetaires reprennent vie devant la caméra de Paul W.S. Anderson, sûrement ce qu’il y a de plus douteux de tout ce projet.

Quoi qu’il en soit, le tournage a actuellement lieu en Allemagne et des photos circulent.

D’abord sur deux sites allemands BR-Online et Nordbayerischer-Kurier.de, qui fournissent des photos variés, où l’on voit costumes, acteurs, lieux de tournages et chevaux (forcément). Le tout n’étant pas de grande taille. Comingsoon.net a aussi quelques images bien plus grande sur lesquelles on peut voir Mads Mikkelsen (Rochefort), Logan Lerman (D’Artagnan) et Paul WS Anderson – et que j’ai mise ci-dessous.

Pour rappel, on trouve aussi dans le film Matthew Macfadyen, Ray Stevenson, Luke Evans, Christoph Waltz, Milla Jovovich, Juno Temple, Orlando Bloom et James Corden.

Lire la suite

Jeremy Renner dans Mission: Impossible 4

jeudi 26 août 2010 à 23:40

Au cas où vous ne le sauriez pas encore : Jeremy Renner sera dans Mission: Impossible 4. C’est apparu sur quasiment tous les sites de cinéma que je suis, et je suis convaincue, ailleurs aussi. Il y a des informations qui sont difficile à rater, c’est moi qui vous le dit ! Enfin, au moins, j’ai maintenant une raison de valable de le regarder, c’est toujours cela de pris (ça et Brad Bird à la réalisation, un peu quand même).