Pandorum (2009)

mardi 10 novembre 2009 à 22:54

Pandorum (2009)

Résumé : Deux astronautes, le Lieutenant Payton et le Caporal Bower se réveillent dans leur gigantesque vaisseau spatial après un long séjour en hyper-sommeil. Désorientés et plongés dans le noir, ils ne se souviennent ni de leurs identités ni de leur mission. Les seuls sons qui leur parviennent sont des vibrations provenant du coeur du vaisseau. Le Caporal Bower part en exploration et ne tarde pas à découvrir quelques survivants qui vivent cachés, traqués par d’effroyables créatures. Ensemble ils vont essayer de découvrir ce qui s’est réellement passé lors de cette mission…

Pandorum s’annonçait un peu dans la veine de Event Horizon et au premier abord, ce n’est pas faux, car Paul W.S. Anderson en tant que producteur y a bien déposé sa marque. On a donc d’un côté Dennis Quaid qui commande et reste à la console pour reprendre les commandes le moment venu, et de l’autre, Ben Foster qui part à la recherche de réponse sur ce qui se passe et qui va tomber sur quelques survivants qui vont l’aider à atteindre le réacteur qu’il doit remettre en route. Mais dehors, c’est le chaos, des monstres ayant envahis le vaisseau et on bien envie de manger Ben et ses amis.

C’est donc assez sombre, reprenant à Event Horizon son visuel métallique et humide, ainsi que sa thématique sur la folie spatiale, mais interprétée différemment ici. Voyez vous Pandorum est le terme utilisé pour ceux qui pètent les plombs dans l’espace et le film va jouer là-dessus pour insinuer un légère dose de paranoïa à toute cette ambiance survival horror qui était déjà bien chargée. En fait, ça va surtout allonger la fin du métrage.

On ne peux pas dire que j’ai été déçu, mais il est clair que Pandorum n’apporte rien de véritablement intéressant à ce genre de film. D’ailleurs, il a un peu de mal à faire ressentir la pression due au danger permanent. Visuellement elle se voit, mais je ne me suis pas pris au jeu. Je ne me suis pas ennuyé non plus, mais bon, ce n’est clairement pas mémorable et c’est approximativement tout ce qu’il y a à en dire.

A la télévision

Réalisateur : Christian Alvart ; scénariste : Travis Milloy
Casting : Dennis Quaid, Ben Foster, Cam Gigandet, Antje Traue, Cung Le, Eddie Rouse, Andre Hennicke, Norman Reedus