Piccadilly Jim (2004)

lundi 15 mars 2010 à 22:39

Résumé : L’histoire d’amour dans les années 1930 d’un homme qui essaie de se dépêtrer de sa réputation scandaleuse…

Je me sens honteuse de l’avouer, mais je ne suis plus à un auteur anglais près, donc je n’ai jamais lu un P. G. Wodehouse, et je pense qu’il va falloir que je remédie à cela bien vite.

Donc, ce n’est pas la première adaptation de Piccadilly Jim, mais la plus récente, qui met en scène Sam Rockwell dans la peau Jim Crocker, buveur, fumeur, tombeur de ces dames et qui pourrit l’existence de sa belle-mère, Allison Janney, héritant de costumes on ne peut plus mémorables, et exubérants – ce dernier critère collant bien à l’ambiance générale.

Le film surfe donc du côté de la farce théâtrale, avec des personnages qui sont assez hauts en couleur, des situations poussées à l’extrême, des portes secrètes, une romance bâtit sur le mensonge, et un peu de n’importe quoi quelque peu inexplicable.

C’est anglais, alors entre 2-3 Américains, il n’y a que du beau monde et ils se font quasiment tous concurrence : Hugh Bonneville en faux prétendant allemand, Tom Hollander en chercheur toujours à côté de la plaque (un peu fou) et les crises de Frances O’Connor, c’est assez mouvementé. En fait, le personnage le plus faible du lot est celui de Brenda Blethyn, qui est plus là pour permettre aux autres de s’exprimer plus qu’autre chose. Disons qu’elle reste bien trop coincée dans son rôle de base.

C’est donc assez simple : j’ai aimé Piccadilly Jim. Plus que ce que je n’attendais, donc j’en suis ravie.

Réalisateur : John McKay; Scénariste : Julian Fellowes, d’après le roman de P.G. Wodehouse
Casting : Sam Rockwell, Frances O’Connor, Tom Wilkinson, Lucy Brown, Hugh Bonneville, Brenda Blethyn, Cassandra Bell, Dan Cade, Jake Canuso, Cosima Shaw, Allison Janney & Tom Hollander