Prometheus (2012)

lundi 17 septembre 2012 à 12:34

Avec Prometheus, Ridley Scott revient à Alien sur la pointe des pieds, préférant s’intéresser à une histoire d’origines au lieu de faire un film où le célèbre monstre de l’espace pourrait glorieusement reprendre la place qui lui est due.

Des origines, donc, celles de l’espèce humaine en premier lieu et, par accident, celles des terribles aliens. Malgré ça, il y a un air de déjà vu. Un groupe d’employés de la Weylan Corporation s’arrête sur une planète pour examiner les restes d’un vaisseau. Ils ramènent à bord plus qu’ils ne le pensaient. Beaucoup de morts s’en suivent et le monstre ne doit pas fuir. Le squelette de l’histoire n’est pas original, c’est certain, mais pour que Scott n’ait pas l’impression de refaire un film qu’il a déjà réalisé il y a plus de 30 ans, il change l’esthétique et il le fait avec brio.

Ce n’est certes pas ce qui peut compenser un scénario percé de tous les côtés et rafistolé grâce à des rustines grossières, mais c’est suffisant pour émerveiller et procurer un certain plaisir. C’est également aidé par un casting mal exploité, mais qui délivre tout de même ce qu’on en attend, tout particulièrement Michael Fassbender qui domine d’un bout à l’autre grâce au fait qu’il interprète le seul personnage réellement cohérent et consistant. Charlize Theron a de la présence, tout comme Idris Elba, tandis que Noomi Rapace tente de s’affirmer dans son rôle d’ersatz de Ripley.

Prometheus déçoit dans le sens où il n’est pas de taille pour être le digne héritier d’Alien, mais il ne faut pas lui enlever ses qualités techniques et esthétiques qui rendent ce gâchis digestible, même si ça amplifie l’impression que ça aurait simplement pu être monumental. Dommage.

Réalisateur : Ridley Scott ; Scénaristes : Damon Lindelof, Jon Spaihts.
Casting : Noomi Rapace, Michael Fassbender, Guy Pearce, Idris Elba, Logan Marshall-Green, Charlize Theron, Sean Harris, Rafe Spall, Kate Dickie, Emun Elliott, Benedict Wong.