Real Genius (Profession génie – 1985)

mercredi 03 août 2011 à 23:37

Dans les années 80, les comédies avaient une certaine propension à la démesure dans le sens où elles pouvaient embrasser n’importe quel délire même si celui-ci n’était en rien crédible. Avec Real Genius, c’est exactement ça que l’on a, mais avec une dose d’intelligence en plus. Je ne dis pas ça parce que les personnages sont des génies, mais parce que l’histoire ne cède pas aux facilités bien courantes à l’époque, préférant rester cohérente avec les personnages – ce qui n’empêchera pas la fin de partir complètement en vrille.

Tout commence avec Mitch Taylor, un génie de 15 ans que le professeur Hathaway recrute dans son école. Il le met au travail avec Chris Knight, un autre génie précoce, les utilisant à leur insu pour développer une arme qui servira les services secrets.

Le film se divise en plusieurs parties et le ton varie donc à plusieurs reprises, mais l’ensemble parvient à être relativement homogène. La plus grosse faiblesse se trouve au début, puisque Mitch n’est pas vraiment un personnage intéressant, il sert avant tout à nous faire comprendre ce qu’était Chris et pour quoi il est devenu ce qu’il est à présent. Val Kilmer est donc Chris, le génie qui se la coule douce. On le perçoit d’abord comme un vrai cliché du genre, mais il parviendra à s’imposer à nous et à gagner en nuances dans la seconde partie du film quand tout se concentrera sur lui, Mitch finissant par se fondre dans le décor.

Kilmer est d’ailleurs la grande force du film, car il possède le charisme nécessaire tout en entretenant une certaine sympathie qui fait que l’on est directement derrière lui à le soutenir, tout particulièrement quand il se trouve face à William Atherton – une fois de plus dans le rôle du douchebag de service.

Quoi qu’il en soit, Real Genius se trouve être surtout une comédie sympathique et rythmée qui ne se prend pas au sérieux. De plus, les dialogues sont assez bons, apportant une bonne partie de l’humour qui n’a d’ailleurs pas trop vieilli, au contraire de la musique par moment.

Réalisatrice : Martha Coolidge ; Scénaristes : Neal Israel, Pat Proft, Peter Torokvei.
Casting : Val Kilmer, Gabriel Jarret, Michelle Meyrink, William Atherton, Jon Gries, Robert Prescott, Ed Lauter, Patti D’Arbanville, Stacy Peralta, Beau Billingslea, Joanne Baron, Paul Tulley, Sandy Martin, Dean Devlin.