Repo Men (2010)

mercredi 04 août 2010 à 23:22

Résumé : Dans un futur proche, les hommes peuvent accroître leur espérance de vie en se faisant implanter des organes artificiels, qu’une équipe d’intervention est chargée de récupérer en cas de non-paiement, sans se soucier de la survie de la personne. Après un accident, l’un des membre de cette équipe d’intervention, se fait transplanter un nouveau coeur, mais lui non plus n’a pas de quoi honorer sa dette, il prend alors la fuite.

Un peu fatigué, je me suis dit que j’allais regarder un film d’action et me reposer un peu les neurones. Pour le coup, j’ai opté pour Repo Men dont je n’attendais pas grand-chose, cause à des critiques mitigées lues je ne sais où.

Petite surprise donc, car le métrage est bien moins bourrin qu’attendu et que l’histoire est bien mieux construite qu’escompté.

L’introduction est catchy, histoire de poser le contexte, mais la construction des personnages principaux, enfin, celle de Remy le Repo Man est assez bien faite, même s’il faut reconnaitre qu’elle ne réserve pas trop de surprises. C’est juste qu’il est agréable de constater qu’il y a une volonté à nous vendre les motivations du personnage et ne pas juste attendre qu’on y adhère après 20 minutes de film.

D’ailleurs, question durée, je pensais que ça serait trop long, mais ça passe plutôt bien. Certes, ça tire un peu en longueur sur la fin, mais arrivée à ce point, ce n’est pas trop dommageable. D’ailleurs, j’ai bien aimé la conclusion qui nous emmène là où on ne pouvait pas s’y attendre, même si à un carrefour crucial je me suis dit qu’il manquait un léger truc qui était présent avant. Sur le coup, je n’en ai pas vraiment tenu rigueur, mais ça a permis d’apporter une petite satisfaction supplémentaire quand même.

Côté réalisation, c’est là qu’il y a le plus de défauts, car le réalisateur aurait gagné à préférer un montage plus fluide et occasionnellement plus linéaire, car il y a des sauts peu délicats qui semblent être là par simple paresse.

Enfin bon, l’idée de départ est bien exploitée et on n’essaie pas de nous vendre un message trop lourd, l’histoire de Remy ne pâtissant pas d’une symbolique inutile. Cela dit, le film souffre d’être trop simple tout en montrant des signes d’intelligence qui auraient requis plus de complexité. Comprendre qu’il y a un potentiel palpable non exploité et que l’on reste trop à la surface des choses.

Cela dit, c’était bien plus plaisant qu’attendu et, globalement, c’était même un bon film que je ne regrette pas d’avoir regardé.

Réalisateur : Miguel Sapochnik ; Scénaristes : Eric Garcia, Garrett Lerner.
Casting : Jude Law, Forest Whitaker, Alice Braga, Carice van Houten, Liev Schreiber, Joe Pingue, Liza Lapira, Chandler Canterbury.