Road to Perdition (Les Sentiers de la perdition – 2002)

mardi 29 novembre 2011 à 23:18

Second long métrage de Sam Mendes, Road to Perdition c’était un peu fait attendre à l’époque, puisqu’il est sorti presque 3 ans après American Beauty. Il était donc légèrement attendu, mais je suis passé à côté pour je ne sais plus quelle raison. Allez savoir. Le temps a passé et je n’ai jamais pensé à le regarder… jusqu’à aujourd’hui. Forcément.

C’est donc l’adaptation d’un comic book que je ne connais pas qui parle d’un homme de main de la mafia irlandaise qui se retrouve pourchassé avec son fils par ses propres employeurs suite à une affaire qui a mal tourné. Nous sommes en 1931, ce qui donne un certain cachet au film et qui pose toute une conjoncture, étant donné que l’action prend place à Chicago.

C’est donc très éloigné d’American Beauty, mais Mendes s’en sort assez bien. Il a tendance parfois à privilégier ses effets de styles pour tenter de dépasser la violence graphique afin de nous pousser à nous concentrer sur les personnages et je trouve ça légèrement dommage. Cela dit, Tom Hanks étant au sommet de son art, il compense ça et le fait que le scénario aurait gagné à être moins linéaire et peut-être plus ambitieux. Cela fait de la place pour faire évoluer les relations père/fils au cœur du film, mais ce n’est presque pas suffisant puisque ce qui lie le personnage d’Hanks à celui de Paul Newman nous est plus suggéré qu’illustré. C’est un peu la même chose entre Newman et Daniel Craig, ils auraient gagné à avoir finalement plus de scènes ensemble.

Du côté du casting, je sais que Jude Law était la star montante de l’époque, ce qui explique pourquoi son nom est en haut de l’affiche, mais il faut noter que si son personnage est iconographiquement marquant, il est bien moins présent que Craig qui fait un aussi bon travail avec le matériel qu’on lui donne.

Au final, j’ai bien aimé Road to Perdition. Il a ses défauts, c’est indéniable, mais il possède une belle cinématographie et un bon casting qui lui apportent des qualités indéniables.

Réalisateur : Sam Mendes ; Scénariste : David Self.
Casting : Tom Hanks, Tyler Hoechlin, Paul Newman, Jude Law, Daniel Craig, Stanley Tucci, Jennifer Jason Leigh, Liam Aiken, Dylan Baker, Ciarán Hinds, Anthony LaPaglia.