Rôle mémorable : Nicolas Cage dans Adaptation

mardi 15 janvier 2013 à 12:26

Dans son genre, Nicolas Cage est véritablement l’un des acteurs les plus fascinants qui soit. Il est capable du meilleur comme du pire, et ce, de manière totalement aléatoire. En plus, même quand il est mauvais, il parvient à juste transcender la nullité pour rendre sa performance étrangement mémorable – même si c’est pour le pire. Dans ce registre, on retrouve également John Cusack qui aura bien entendu le droit à son heure de gloire dans cette colonne.

Pour le moment, intéressons-nous à Nic Cage et à l’une de ses meilleures performances dans Adaptation de Spike Jonze. Il y tient deux rôles, jouant des frères jumeaux : Charlie et Donald Kaufman.

Charlie Kaufman est bien entendu le célèbre scénariste du film qui aime parler de son travail d’écriture et nous offre avec Adaptation une œuvre méta dans laquelle il peut tourner autour de ses thèmes de prédilection comme il le souhaite, et il ne s’en prive pas une seconde. Le film devient à un moment le centre de sa propre histoire et il y aurait surement beaucoup à en dire si c’était ici le sujet.

Cage devient donc le scénariste et, même si la ressemblance physique entre les deux est quelque peu travaillée, il ne se ressemble pas totalement. Je soupçonne par contre que l’acteur s’est fortement inspiré de l’auteur pour développer ses nombreuses mimiques. Je ne connais pas assez Kaufman en dehors de ses films pour le savoir. En tout cas, même sans savoir cela, Nic est impressionnant, surtout quand il fait face à lui-même en version Donald Kaufman.

Donald est l’antithèse de Charlie. Il ne surréfléchit rien, il sait se détendre et il écrit un scénario tellement invraisemblablement hollywoodien qu’il ne peut trouver que le succès. Malgré tout, les deux frères sont appelés à se rapprocher et c’est là que Cage surprend en parvenant à développer une relation réellement crédible et touchante entre eux, et ce, à lui tout seul. On le sent véritablement investi dans ce qu’il fait et cela est étrangement captivant de l’observer manipuler les différences entre ses deux personnages. Du grand Nic Cage, donc.

Adaptation est clairement le film à voir pour se rappeler combien il peut être bon. Dommage qu’il n’en ait pas fait une habitude.