Scène mémorable : Alec Baldwin motive ses troupes à sa façon dans Glengarry Glen Ross

vendredi 31 mai 2013 à 10:52

Glengarry Glen Ross

Glengarry Glen Ross est l’œuvre qui définit David Mamet en tant qu’auteur – sa pièce a été récompensée d’un prix Pulitzer. C’est sur ce succès mérité qu’il bâtit sa carrière florissante. Forcément, il était le seul à pouvoir signer le scénario de l’adaptation et il ne s’est pas contenté d’ajouter un peu d’espace dans son scénario pour tirer profit de ce qu’offre le cinéma, il a également ajouté l’une des tirades les plus célébrées de l’époque (le film, réalisé par James Foley, est sorti en 1992).

Spécialement écrit pour Alec Baldwin qui trouve ici les prémices sérieuses de son futur rôle de Jack Donaghy dans la comédie 30 Rock, ce rôle canalise le business façon ’80s. Baldwin délivre alors ses dialogues tranchants avec une énergie qui lancera réellement le film dans la bonne direction.

Glengarry Glen Ross nous parle d’un groupe d’agents immobiliers (Jack Lemmon, Ed Harris et Alan Arkin) obligés de vendre des terrains à des personnes qui ne veulent pas acheter. Ils n’arrivent forcément à rien et la maison mère leur envoie un messager pour leur poser un ultimatum. C’est un long métrage qui repose entièrement sur ses dialogues et ceux-ci sont sans concession.

A noter que la série Psych a basé un épisode (Office Space – 7×11) sur cette scène.