Silver Linings Playbook (Happiness Therapy – 2012)

samedi 02 février 2013 à 11:13

Jennifer Lawrence et Bradley Cooper dans Silver Linings Playbook (Happiness Therapy - 2012)

Deux ans après The Fighter, David O. Russell est de retour avec Silver Linings Playbook, adaptation du roman du même nom de Matthew Quick.

Le réalisateur délaisse la boxe au profit du football et de la danse, pour s’intéresser à l’histoire de Pat, incarné par Bradley Cooper. Ce dernier sort tout juste de l’hôpital psychiatrique et s’installe chez ses parents pour reconstruire sa vie.

Bradley Cooper, Jacki Weaver et Chris Tucker dans Silver Linings Playbook (Happiness Therapy - 2012)

Pour cela, Pat doit aller de l’avant, mais ce n’est clairement pas chose aisée. En effet, il a pété un plomb quand il a trouvé sa femme avec son amant dans leur douche. Il a tabassé violemment l’homme et suite à cet acte, il a été diagnostiqué bipolaire. Il sait donc qu’il souffre d’une maladie et qu’il doit apprendre à vivre avec. Mais, à l’image de son refus d’admettre que son mariage soit fini, Pat doit réussir à s’accepter lui-même pour progresser.

Silver Linings Playbook se présente comme une dramédie romantique qui se développe avec l’idée qu’il existe quelqu’un pour chaque personne, même les plus instables. Pour Pat, il s’agit de Tiffany (incarnée par Jennifer Lawrence), dont le diagnostic n’est jamais clairement défini, mais qui possède ses problèmes psychologiques.

Jennifer Lawrence et Bradley Cooper dans Silver Linings Playbook (Happiness Therapy - 2012)

Jacki Weaver et Robert De Niro dans Silver Linings Playbook (Happiness Therapy - 2012)

En fait, le long-métrage va à sa façon plus loin que cela, car avec ses personnages secondaires, il interroge sur ce qui différencie Pat et Tiffany de leur entourage. Ils ont tous leurs névroses et leurs troubles. David O. Russell nous laisse tirer des conclusions sur ce plan-là, car cela se dessine en arrière-plan ; le film est avant tout là pour raconter la guérison de Pat à travers le développement de sa romance avec Tiffany.

La jeune femme se révèle alors sporadiquement un accessoire pour mettre en valeur Pat. Jennifer Lawrence apporte certainement une dimension supplémentaire qui aide à mieux la cerner malgré le manque d’informations. Elle impose une rythmique non négligeable qui aide encore plus Bradley Cooper à montrer les blessures de Pat, même celles qu’il ignore. Le duo est donc impeccable et rend Silver Linings Playbook aussi enjoué et touchant qu’il veut l’être. La réalisation de David O. Russell dote l’histoire d’une aura personnelle qui permet de porter le récit à un niveau supérieur, malgré quelques longueurs.

Au final, Silver Linings Playbook est avant tout un feel-good movie avec un message optimiste qui est porté par un casting de talent.

Jennifer Lawrence et Bradley Cooper dans Silver Linings Playbook (Happiness Therapy - 2012)
Réalisateur et scénariste : David O. Russell.
Casting : Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert De Niro, Jacki Weaver, Chris Tucker, Anupam Kher, Julia Stiles, John Ortiz, Shea Whigham.