Smells Like Cheese : The Long Kiss Goodnight (Au revoir à jamais – 1996)

jeudi 08 mars 2012 à 13:02

Si vous suivez le blog depuis longtemps (et je sais que c’est le cas), vous avez dû remarquer mon affection particulière pour les cheesy movies (tout particulièrement ceux des ‘80s et ‘90s). Je me suis dit qu’il serait bien que je leur offre un peu de plus de place, car ils le valent bien (ironie, quand tu nous tiens).

Quand j’ai découvert The Long Kiss Goodnight, c’était à sa sortie au cinéma et j’ai tout simplement adoré. Je suis même retourné le voir. Aujourd’hui, je réalise à quel point il est cheesy (justement), mais à l’époque, il me faisait trop triper. Que voulez-vous ? Adolescent dans les années 90… pas facile.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce film d’action signé Renny Harlin, c’est l’histoire de Geena Davis (un jour je vous parlerai de Cutthroat Island, promis) qui est une prof amnésique. Un jour, la mémoire commence à lui revenir et ses anciens employeurs qui la croyaient morte veulent finir le boulot. Elle était donc une tueuse à la solde du gouvernement et, désormais en équipe avec Samuel L. Jackson qui interprète un privé à la petite semaine, elle cherche à retrouver ce qu’elle a perdu.

C’est Shane Black qui signe le scénario et donc, en plus d’être bourré d’action, c’est plein de dialogues bien marrants – tout particulièrement du côté de Jackson. Malheureusement, si la réalisation est efficace sur les scènes d’actions, Harlin a dû penser que les spectateurs étaient des demeurés, et il passe son temps à tout ruiner en insistant à continuellement nous montrer en avance tout ce qui sert à faire avancer les choses. De plus, les méchants parlent trop et s’obstinent à ne pas coller une balle dans la tête des gentils qui, du coup, on toujours le temps de s’en sortir de justesse avant de mourir.

C’est assez fun tout de même dans le genre et si vous vous demandiez pourquoi Craig Bierko n’a jamais eu une grosse carrière, la réponse est ici (plus que dans The Thirteenth Floor qui est pourtant surestimé dans le genre).

En tout cas, The Long Kiss Goodnight a moyennement bien vieilli, ce qui n’arrange pas son statut, mais j’ai toujours bien aimé Geena Davis et Samuel L. Jackson donne à lui tout seul une bonne raison de se décontracter les neurones devant ce film.

Réalisateur : Renny Harlin ; Scénariste : Shane Black.
Casting : Geena Davis, Samuel L. Jackson, Yvonne Zima, Craig Bierko, Tom Amandes, Brian Cox, Patrick Malahide, David Morse, Joseph McKenna, Melina Kanakaredes.