Song for Marion (2012)

jeudi 18 juillet 2013 à 10:37

Song-For-Marion-001

Song for Marion est une dramédie qui va tirer sur la corde émotionnelle, c’est une évidence dès le départ. De toute façon, c’est plus ou moins ce que l’on attend d’un tel film. Pour être plus précise, j’attends que cela soit bien fait, car trop de sentimentalisme peut mener au pathos, surtout avec un scénario manquant de finesse.

Le film en lui-même repose sur les performances de ses acteurs principaux – Terence Stamp, Vanessa Redgrave et Gemma Arterton – pour s’élever quelque peu au-dessus de sa simple histoire et se montrer vraiment touchant. Ils insufflent alors la sensibilité nécessaire pour éviter que le déroulement trop classique de l’intrigue n’agace et que Song for Marion ne devienne qu’un long-métrage sans âme.

Song For Marion (2012)

Song for Marion se penche sur ce que cela signifie de vieillir,l’approche de la mort, le deuil et les regrets qui viennent avec tout cela. C’est donc avant tout l’histoire d’Arthur, joué par Stamp, le mari grincheux dévoué à son épouse mourante Marion mais aussi un père qui a une relation brisée avec son fils – campé par Christopher Eccleston.

Marion est l’opposé de son mari, une femme qui, malgré sa santé, est décidée à profiter pleinement du temps qui lui reste et qui prend du plaisir à la chorale composée d’autres personnes âgées. Le film tend à se montrer particulièrement cliché dans cette partie, avec la volonté de faire plus ou moins rire de cette manière. Ce n’est donc pas aussi charmant que cela devrait l’être, à l’exception de Gemma Arterton dans la peau d’Elizabeth qui mène la chorale et qui y met plus d’énergie qu’elle ne le devrait.

Song For Marion (2012)

L’actrice insuffle une jolie fraicheur à un personnage qui aurait gagné à être plus approfondi pour donner plus de poids à ses motivations. C’est avant tout dans sa relation avec Arthur qu’Elizabeth a l’occasion de sortir du moule dans lequel elle se trouve et c’est valable pour la plupart des personnages. Song for Marion est dès lors avant tout le film de Terence Stamp qui, avec son côté grognon, contrecarre la guimauve qui peut parfois jaillir de certaines scènes à la limite de la mièvrerie pour se montrer sensible et honnête. Avec Redgrave, il forme un couple tangible et affectueux, malgré une orchestration trop classique.

Le film se regarde clairement pour les performances de ses acteurs, qui évitent à Song for Marion de s’enliser dans ses bons sentiments et ses clichés pour délivrer une histoire imparfaite, mais qui réussit à sa façon à toucher.

Song For Marion (2012)

Réalisateur & scénariste : Paul Andrew Williams.
Casting : Terence Stamp, Gemma Arterton, Christopher Eccleston, Vanessa Redgrave, Anne Reid, Jumayn Hunter, Ram John Holder, Arthur Nightingale, Elizabeth Counsell, Bill Thomas, Orla Hill, Taru Devani.