Strangers on a Train (L’Inconnu du Nord-Express – 1951)

jeudi 29 septembre 2011 à 23:06

Après une énième référence télévisuelle à Strangers on a Train, je me suis dit qu’il était plus que temps de regarder le film. Le principe de base est donc particulièrement connu, car il a été repris et parodié à multiples reprises, que cela soit tiré du long-métrage ou du roman de Patricia Highsmith, qu’importe la source d’inspiration.

Strangers on a Train relate donc l’histoire de deux hommes qui ne se connaissent pas et se rencontrent dans le train ; les deux hommes « échangent » leur meurtre, soit l’un commet le crime de l’autre de façon à ne pas se faire prendre. Le concept est donc resté, en oubliant que dans le film, ce n’est pas réellement ce qui se passe.

En effet, Bruno expose son idée d’échange de meurtre à Guy, un joueur de tennis professionnel qu’il a reconnu dans le train, mais ce dernier pense que son interlocuteur divague un peu. Il faut dire que Bruno parait un peu bizarre. Seulement, quand il va passer à l’action, le pauvre Guy se retrouve pris dans les griffes de Bruno, entre la police qui le surveille et le tueur qui veut le pousser à remplir sa part du contrat (qu’il n’a certainement pas demandé).

Strangers on a Train impose alors une pression grâce à la personnalité de Bruno, obsédé par la façon dont on peut tuer quelqu’un. L’homme est intelligent, manipulateur et assez instable. En face, Guy se présente comme un type assez ordinaire qui tente d’éviter de perdre le contrôle de la situation et que cela affecte les gens qui l’entourent – surtout que le monsieur fréquente la fille d’un Sénateur.

L’ensemble reposant donc principalement sur la pression psychologique et joue sur la tension et le danger que peut ressentir notre joueur de tennis, Strangers on a Train tient encore assez bien la route, malgré quelques moments prévisibles ou qui manque d’entrain. Le premier passage au parc d’attractions m’a paru légèrement long, mais cela débouche sur le meurtre – qui est particulièrement stylisé. C’est donc LA scène du film, celle qui est encore étudiée en cours de cinéma, et elle fonctionne à merveille. La fin – toujours au parc d’attractions – m’a légèrement moins convaincue, sauf pour le type sous le carrousel.

Quoi qu’il en soit, Strangers on a Train utilise une recette qui fonctionne toujours. Le film n’est peut-être pas aussi tendu qu’il devait l’être en ce temps-là, mais l’histoire reste efficace et c’est ce qui compte.

Réalisateur : Alfred Hitchcock ; scénaristes : Whitfield Cook, Czenzi Ormonde, d’après le roman de Patricia Highsmith.
Casting : Farley Granger, Ruth Roman, Robert Walker, Leo G. Carroll, Patricia Hitchcock, Laura Elliott, Marion Lorne, Jonathan Hale, Norma Varden, John Brown, Robert Gist, Georges Renavent