Sur le petit écran cette semaine : Robert Redford parle aux chevaux, Jane Austen, Eastwood en prison, Nikita, Jack Ryan, Blade par Del Toro, Le Soldat Ryan et l’enfer des tropiques

lundi 19 novembre 2012 à 10:14

Lundi 19 novembre à 20h50 sur W9 : La semaine commence avec The Horse Whisperer (L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux), une bien belle histoire qui nous est racontée par Robert Redford. Tout commence une bien jeune Scarlett Johansson a un accident de cheval et Robert devra aider l’animal à guérir, ce qui va par prolongement aider également la jeune fille à reprendre gout à la vie. Redford délivre un film plein d’émotions et de beaux paysages, difficile de rester de marbre à mon avis.

Lundi 19 novembre à 20h35 sur NRJ 12 : Soirée Jane Austen au programme sur la chaine de la TNT NRJ12. Ce n’est pas moi qui recommande, mais Carole qui est une spécialiste du sujet — alors que je n’ai pas vu ces films. Il y a donc au programme Pride & Prejudice de Joe Wright et Sense and Sensibility d’Ang Lee, deux histoires classiques dans les mains de réalisateurs assez talentueux. Pour le premier, la critique est par ici.

Mardi 20 novembre à 20h50 sur D8 : Don Siegel et Clint Eastwood, c’est une association qui ne déçoit jamais. Avec Escape from Alcatraz, Siegel nous raconte comment Clint s’évade de la célèbre prison avec deux compagnons d’infortune sous l’œil de Patrick McGoohan qui incarne le directeur du pénitencier (ironie, quand tu nous tiens). Tout ceci est basé sur une histoire vraie, même si la conclusion pourrait être discutée. En tout cas, c’est un excellent film haletant parfaitement maitrisé aussi bien au niveau de l’émotion que de l’action. Un incontournable dans son genre.

Mardi 20 novembre à 20h35 sur NRJ 12 : Voilà un film qui ne nous rajeunit pas. Nikita nous ramène à l’époque où le cinéma de Besson était enthousiasmant et risqué. Certes, il est loin d’être dénué de défaut, mais la prestation d’Anne Parillaud permet à l’ensemble de réellement tenir la distance. Par contre, cela fait des années que je ne l’ai pas revu, alors je ne m’engage pas sur sa capacité à survivre aux années qui se sont écoulées.

Jeudi 22 novembre à 23h25 sur France 3 : La série des Jack Ryan était très populaire dans le foyer familial, principalement parce que mon père adorait les livres et ne semblait pas se lasser de revoir les films. Clear and Present Danger (Danger immédiat) m’a toujours laissé perplexe, parce qu’il y a des choses que j’aime vraiment beaucoup dedans, mais d’autres qui me laissent relativement partagé. C’est probablement parce que la partie politique sonnait un peu poussive. Cela dit, ça reste un film solide, bien que l’heure de diffusion n’est pas la meilleure à mon gout.

Jeudi 22 novembre à 20h45 sur NT1 : La semaine dernière, NT1 commençait la série des Blade, ce qui fait que l’on poursuit cette fois avec l’excellent Blade II de Guillermo del Toro, le film qui sauve plus ou moins la franchise de l’oubli. Cette fois, le Daywalker doit s’associer avec ses ennemis quand une nouvelle créature encore plus dangereuse fait son apparition et devient une menace pour tout le monde. L’action est excellente, l’histoire impeccablement dosée, les seconds rôles un peu over the top, mais on ne se plaint pas de Ron Perlman SVP, et le héros trouve le moyen de ne plus être unidimensionnel. Concrètement, Blade II c’est juste bon.

Dimanche 25 novembre à 20h45 sur France 4 : Quand Saving Private Ryan est sorti dans les salles obscures, à en croire les critiques, les 20 premières minutes justifiaient que l’on mette l’ensemble sur un piédestal. Ce n’est pas faux, le début est vraiment impressionnant, il est dommage que la suite se montre plus consensuelle, pratiquement dénuée de français et un poil trop incohérente par moment avec une morale qui n’apparait pas toujours adéquate dans le contexte. Je ne parle pas du pitch de base qui m’a toujours laissé perplexe. Malgré tout, le film est devenu un classique à son niveau et est maitrisé d’un bout à l’autre, sans oublier qu’il y a Tom Hanks, ce qui est suffisant pour excuser le reste à mon avis. Cela dit, je n’adhère toujours qu’à moitié.

Dimanche 25 novembre à 20h45 sur NT1 : Comédie de Ben Stiller, Tropic Thunder m’a surpris dans le bon sens quand je l’ai découverte, car je ne pensais pas qu’elle serait excellente à ce point. Un incontournable dans son genre qui s’en prend à tout Hollywood avec force, tout en nous servant une histoire étrangement solide qui dépasse son potentiel grâce a des comédiens complètement déchainés. Robert Downey Jr. ne pouvait pas l’ouvrir sans que j’éclate de rire.