Abbie Cornish

Le Robocop nouveau est là sous la forme d’un trailer étrangement différent, mais prometteur

vendredi 06 septembre 2013 à 10:19

Robocop (2014)

Le remake de Robocop se dévoile enfin légèrement au travers d’une première bande-annonce qui ne lésine pas sur les détails de l’histoire pour affirmer des différences notables avec le film de Paul Verhoeven.

Avec José Padilha — a qui nous devons les excellents Tropa de Elite — à la réalisation, cela s’annonçait forcément dans un style qui s’éloignerait de l’original, ce qui n’est pas un mal, puisque même si j’adore le revoir, il faut reconnaitre que 1987 ce n’est plus hier et qu’il y avait certainement des choses à faire pour rendre tout le concept plus en phase avec la culture contemporaine. Étrangement, ce trailer semble s’éloigner de la dénonciation des dérives capitalistes de la société américaine et se focaliser sur l’aspect identitaire, tout en prenant une approche bien plus directe. Concrètement, cette fois, la famille Murphy est impliquée dans le processus et cela sonne quelque peu étrange.

Lire la suite

Seven Psychopaths (7 Psychopathes – 2012)

mardi 05 février 2013 à 12:13

Seven Psychopaths (7 Psychopathes - 2012)

Après In Bruges en 2008, Martin McDonagh retrouve Colin Farrell et l’entraine dans une affaire de kidnapping de chien surchargé en psychopathes. Ça sent la comédie de gangsters, sur papier, ça y ressemble beaucoup, mais ça n’est pas vraiment cela.

Donc, Farrell incarne un scénariste qui veut écrire un scénario sur 7 psychopathes, mais il ne désire pas que ça soit vraiment violent ou quelque chose dans le genre. Ensuite, son ami et l’associé de ce dernier, respectivement joués par Sam Rockwell et Christopher Walken, volent le Shih Tzu de Woody Harrelson. Le jeu semble à ce stade de découvrir qui n’est pas vraiment un tueur psychopathe. Étrangement, alors que moult péripéties s’en suivent, puis s’arrêtent brusquement, le film oublie de décoller et spirale doucement vers une introspection regrettable.

Lire la suite

Le Shih Tzu et les 7 psychopathes s’affichent

jeudi 16 août 2012 à 15:01

Ils sont 7 et ils sont des psychopathes, en plus, ils en ont après le mignon petit Shih Tzu qui leur volerait presque la vedette sur les affiches. Enfin, c’est mon avis, mais j’ai déjà un Shih Tzu à la maison, je sais que de quoi ces petites bêtes sont capables !

Pour rappel, les 7 psychopathes sont interprétés par Colin Farrell, Sam Rockwell, Woody Harrelson, Christopher Walken, Tom Waits, Abbie Cornish et Olga Kurylenko, et le premier trailer est disponible ici.

Lire la suite

Le kidnapping d’un Shih Tzu n’est pas sans conséquence dans le trailer de Seven Psychopaths

mardi 14 août 2012 à 19:12

Colin Farrell, Christopher Walken, Sam Rockwell, Woody Harrelson, Abbie Cornish, Olga Kurylenko et Tom Waits sont les Seven Psychopaths. Pour compliqué tout ça, il y a un Shih Tzu qui s’est fait accidenté et ça semble donner une bonne comédie, du moins, dans le trailer.

Je saisis en tout cas l’opportunité pour rappeler que sur Critictoo Cinéma, on commence à penser que Sam Rockwell pourrait être irrécupérable, mais il semble que ce film pourrait bien le remettre dans le droit chemin. Il faut dire qu’avec The Sitter il était tombé tellement bas qu’il n’avait plus d’autre solution que remonter la pente. Gardons espoir !

Pour revenir sur Seven Psychopaths, il sort cet automne aux USA, mais il n’y a pas encore de date pour la France.

Elizabeth: The Golden Age (L’Âge d’or – 2007)

jeudi 07 juillet 2011 à 23:57

Après Elizabeth, je ne pensais pas que je regarderais Elizabeth : The Golden Age aussi rapidement. J’ai finalement enchainé.

Trente ans ont passé et The Virgin Queen règne donc sur l’Angleterre, mais les menaces sont toujours présentes. Elles sont incarnées par Phillipe II d’Espagne et la cousine de la reine, Marie Stuart, reine d’Écosse.

L’absence de mariage et d’héritier restent des sujets toujours d’actualité et qui se trouvent mis en avant au début du film, sûrement pour légitimer la place que va malheureusement occuper la romance qui s’articule autour d’Elizabeth, de sa servante préférée Bess et de l’explorateur Walter Raleigh.

Comme dans le premier, Cate Blanchett est superbe d’un bout à l’autre et d’une prestance incroyable, ce qui permet réellement d’insuffler une complexité au récit. La reine et dans une certaine mesure Sir Francis donnent toute sa richesse au film. Le scénario n’a clairement pas la richesse du premier et il est d’ailleurs esthétiquement plus lisse et beaucoup moins envoutant. La musique se fait même par moment quelque peu écrasante à vouloir guider les émotions, ce qui se montre assez désagréable.

Les intrigues politiques manquent aussi de consistance. Le roi d’Espagne est animé par sa foi aveugle au point qu’il en devient presque caricatural et les manigances de Marie Stuart souffrent d’un syndrome assez similaire. L’absence de dimension est fâcheuse, surtout face à une reine dépeinte avec une telle passion.

Le film reste porté par son casting, mais il ne possède assurément pas la force narrative nécessaire pour captiver d’un bout à l’autre.

Réalisateur : Shekhar Kapur ; scénaristes : William Nicholson et Michael Hirst.
Casting : Cate Blanchett, Geoffrey Rush, Clive Owen, Abbie Cornish, Samantha Morton, Susan Lynch, Jordi Mollà, Rhys Ifans, Eddie Redmayne, Tom Hollander, David Threlfall, Adam Godley, Laurence Fox, William Houston, Christian Brassington, John Shrapnel.

Sucker Punch (2011)

samedi 18 juin 2011 à 23:21

Un jour, la maman de Babydoll meurt et le beau papa, il veut le pognon et doit donc se débarrasser de Babydoll et de sa sœur. Ça tourne mal et la petite décède, poussant beau papa à saisir l’occasion et à commander une bonne petite lobotomie pour Babydoll. Elle a 5 jours pour échapper à son traitement.

À partir de là, la musique s’arrête un peu pour laisser Zack Snyder le temps de se rendre compte que son histoire ne serait pas aussi intéressante que ça si tout se passait dans l’hôpital. Heureusement pour lui, sa Babydoll a de l’imagination et la voilà à s’imaginer qu’elle est dans un bordel dirigé par le cruel Blue. Elle recrute ses compagnes d’infortune pour préparer une évasion. Son truc, c’est que quand elle danse, tout le monde est hypnotisé et elle, elle se projette dans un univers où la guerre fait rage contre diverses créatures plus ou moins imposantes.

Malheureusement, tout ceci n’est finalement pas très intéressant. D’un autre côté, il aurait peut-être fallu que je regarde le trailer avec un peu plus d’attention, je n’aurais pas été surpris. Le problème du film est que Snyder semble vouloir absolument créer le Blu-Ray parfait pour tester sa dernière installation home-cinéma. Il a donc assemblé des séquences visuellement énormes, pleines de couleurs et d’effets visuels impressionnants. Il s’est dit que personne ne l’achèterait juste pour ça, alors il a cousu une histoire autour de ses clips pour tenter de les raccrocher.

Donc, nous avons une intrigue – plus ou moins expliquée par une voix off qui joue avec des métaphores sans intérêt – qui se centre sur une personne dont on n’a pas vraiment grand-chose à faire. Heureusement, il y a Rocket et sa sœur Sweet Pea pour aider à créer un lien avec l’histoire, car Babydoll, elle pouvait y passer dès le départ, ce n’était finalement pas gênant. Les deux sœurs offrent au film le peu de consistances qu’il possède. Pour le reste, ça n’a pas vraiment de logique, tout particulièrement les énormes scènes de bastons qui ne sont là que pour faire triper les geeks. Et ça marche, enfin, dans une certaine mesure, car il faut passer outre le fait qu’il n’y a pas de véritable continuité entre les univers. Le coup avec le dragon m’a bien plu, celui avec les zombies nazis s’étire légèrement trop, celui avec le train et les robots m’a semblé superflu et prévisible, et celui avec les samouraïs géants est trop tôt dans le film pour que je réussisse à entrer dedans.

Au final, je n’ai réellement été plongé dans le film que dans son dernier tiers et ce n’est pas vraiment suffisant pour sauver le naufrage. Pour le reste, il y a les grosses bastons qui divertissent et qui font passer le temps. Le trailer résume finalement assez bien le tout et je suis sûr que pour tester son home-cinéma c’est impeccable. À part ça, c’est assez bien réalisé et interprété pour se regarder, mais ça ne fait qu’éviter que l’ensemble ne soit qu’un gros gaspillage, de très peu.

Réalisateur : Zack Snyder ; Scénaristes : Zack Snyder, Steve Shibuya.
Casting : Emily Browning, Abbie Cornish, Jena Malone, Vanessa Hudgens, Jamie Chung, Carla Gugino, Oscar Isaac, Jon Hamm, Scott Glenn, Gerard Plunkett.

Sucker Punch : L’ultime Galerie !

jeudi 17 mars 2011 à 12:24

Sucker Punch sort prochainement et, ayant couvert la promotion du film jusqu’à maintenant (il y a d’ailleurs un court métrage qui vient de sortir, il faut que je regarde ça), je me suis dit qu’il serait bien de faire une petite galerie avec les affiches, les photos promo, et tout le reste.

Pour rappel, Sucker Punchest un film de Zack Snyder avec Emily Browning, Abbie Cornish, Jena Malone, Vanessa Hudgens, Jamie Chung, Oscar Isaac, Carla Gugino, Jon Hamm, et Scott Glenn, et le synopsis : Dans les années 50, une jeune fille est enfermée dans un asile psychiatrique par son beau-père tyrannique. Elle décide alors de s’évader en s’inventant un monde extraordinaire.

Lire la suite

Affiches Personnages : Sucker Punch

mardi 25 janvier 2011 à 12:19

Il semble que les responsables du marketing de Sucker Punch sont accros aux posters promo puisqu’ils n’arrêtent pas d’en sortir ! Voici donc une nouvelle tournée d’affiches dédiées aux personnages, aux 5 héroïnes interprétées par Emily Browning, Abbie Cornish, Vanessa Hudgens, Jamie Chung, et Jena Malone.

Lire la suite

Affiche : Sucker Punch (une de plus)

jeudi 13 janvier 2011 à 23:46

Les gens qui s’occupent des affiches pour Sucker Punch s’amusent bien à jouer avec les différents formats pour nous en livrer toujours plus. Cette fois, c’est une affiche teaser traditionnelle. En tout cas, le style visuel du film fait des merveilles jusque-là.

Une bannière pour Sucker Punch

mardi 11 janvier 2011 à 10:32

Voici une nouvelle bannière publicitaire pour Sucker Punch et, comme tout ce qui a été présenté jusque-là, c’est très esthétique avec une tendance badass fantasy qui va bien. Bref, ça n’est pas franchement nuisible, dirons-nous.